/misc
Navigation

Un bon site pour la gélinotte

Campeau 0831
Photo courtoisie Il est très agréable de parcourir la réserve faunique de Rouge-Matawin pour tenter d’y débusquer la gélinotte huppée (comme on peut le voir sur ce cliché) ou le tétras du Canada.

Coup d'oeil sur cet article

Dans quelques jours à peine, soit le 3 septembre, il sera possible de se lancer aux trousses des perdrix et des tétras à certains endroits.

Lorsqu’on analyse les données disponibles des différentes réserves fauniques, on découvre que le site le plus productif aux alentours de Montréal pour chasser ces gallinacés de petite taille est sans contredit Rouge-Matawin. Cet immense terrain de jeu de 1394 km², bordé au sud par le parc national du Mont-Tremblant, affiche les meilleures statistiques des territoires structurés dans la partie septentrionale.

Pendant plus de 62 jours, soit jusqu’au 4 novembre, la clientèle pourra opter pour un forfait quotidien dans l’un des deux secteurs de 360 km², selon les périodes d’affluence de la chasse à l’orignal ou au cerf de Virginie. Ceux qui choisissent un séjour avec hébergement peuvent exploiter pour leur part, une zone additionnelle délimitée de 655 km² située au nord de la réserve. Il est également permis d’utiliser un VTT à cet endroit en particulier.

Des chiffres

Selon le directeur général, Roger Lemieux, les adeptes interceptent annuellement plus de 2560 gélinottes huppées sur ce vaste emplacement qui s’étend d’est en ouest, de Saint-Michel-des-Saints à Macaza. Près de 330 tétras du Canada sont également soutirés de la forêt plus résineuse de pin gris dans la portion nordique.

Bien que la chasse en véhicule sur le circuit de chemins forestiers fort bien entretenus soit productive en début de saison et lorsque les conditions sont très clémentes, il est parfois préférable de sillonner à pied les nombreux sentiers. Les amateurs ont aussi intérêt à explorer les zones moins fréquentées dans les sous-bois et à longer les divers cours d’eau qui s’enfoncent vers l’arrière-pays. Lorsque l’alimentation est moins abondante au sol, n’hésitez pas à lorgner la cime des merisiers, bouleaux blancs et des aulnes rugueux tôt en matinée ou en fin de journée pour y localiser des oiseaux juchés.

Ce qui est génial dans ce type d’activité de prélèvement, comme dans la majorité des sites exploités par la Sépaq, c’est qu’il en coûte seulement 19,04 $ plus taxes par jour en formule journalière. Si vous préférez séjourner, on peut obtenir un forfait à compter de 50,75 $ plus taxes, par jour, dans l’une des 19 habitations composées de cinq chalets Modik, de trois camps rustiques ou de 11 beaux chalets fort invitants.

► Pour en savoir plus, visitez le site www.sepaq.com/rf/rom/ ou composez le 450 833-5530.

De tout pour tous

Le tournoi annuel de tir au pigeon d’argile NAPA Pièces d’auto du Club de Chasse, Pêche et Tir de Farnham se déroulera cette année, le dimanche 8 septembre, au champ de tir, situé au 440 Chemin Rive Sud à Farnham. Vous pourrez vous inscrire sur place de 9 à 12 heures.

Il y aura quatre classes, soit A, B, C et femmes. Il n’en coûtera que 40 $ pour les membres et 45 $ pour les non-membres. Les cartouches de calibre 12 et les pigeons seront inclus dans les coûts de participation.

Vous pourrez aussi tenter votre chance dans deux classes facultatives à 20 $ chacune pour les membres et 25 $ pour les non-membres (cartouches et pigeons inclus), soit le double ou le Skeet. Il y aura plus de 1200 $ en prix de présence et des trophées. On téléphone à Denis Fontaine au 450 293-5029 pour obtenir de plus amples renseignements.

Connaissez-vous les zecs ?

Saviez-vous qu’avec ses 48 000 km2, les 63 zecs forment le plus grand réseau faunique, d’ailleurs le plus fréquenté ?

Les résultats d’une récente étude démontrent que plus de 80 850 ménages ont visité une zec en 2017 pour pratiquer une activité récréotouristique ce qui représente des retombées de 54 M$ à la grandeur de la province.

De plus, les sols des zecs emmagasinent environ 610 millions de tonnes de carbone, dont environ 416 millions de tonnes pour les milieux forestiers et environ 194 millions de tonnes pour les milieux humides. La valeur économique est estimée à près de 1,3 G$/an pour l’ensemble du réseau.

Faire le poids

Campeau 0831
Photo courtoisie

On dit souvent à la blague qu’un chasseur et un pêcheur font deux menteurs, car ils exagèrent souvent la taille de leurs captures. Les nemrods auront maintenant l’heure juste grâce à la nouvelle balance électronique Outpost pour gros gibiers. Cet instrument précis et très robuste peut supporter une charge de 500 kg (1100 lb). La Outpost G4200 à affichage numérique LCD, qui se vend chez plusieurs marchands pour moins de 150 $, est rechargeable pour vous offrir une précision au kilo près, où que vous soyez.