/sports/football/alouettes
Navigation

Chris Matthews se sent chez lui avec les Alouettes

Coup d'oeil sur cet article

Chris Matthews n’a jamais réussi à s’imposer avec les Blue Bombers de Winnipeg cette saison, mais il croit que ses aptitudes concordent bien avec les besoins des Alouettes de Montréal.

Libéré par les Bombers mercredi dernier, le receveur de passes format géant s’est entendu avec les Oiseaux vendredi.

«J’ai regardé leur attaque pour comprendre leur style de jeu et je sentais que j’allais bien m’adapter», a-t-il dit lundi après l’entraînement de sa nouvelle équipe, pour expliquer son choix. «C’est un bon endroit pour moi. Ils aiment les receveurs avec de bons gabarits. Vernon [Adams fils, le quart-arrière], aime lancer à de gros receveurs. C’est parfait pour moi.»

Matthews a affirmé que les Alouettes, ainsi que quelques autres équipes, ont rapidement contacté son agent une fois que son association avec les Blue Bombers a pris fin.

Même s’il est heureux de voir l’Américain de 6 pi 5 po et 230 lb se joindre à sa troupe, l’entraîneur-chef Khari Jones a indiqué qu’il ne s’attendait pas à ce que Matthews soit en uniforme pour la visite des Lions de la Colombie-Britannique, vendredi, au stade Percival-Molson.

Bonne acquisition

Matthews effectuait un second passage à Winnipeg, en 2019. Il a été limité à 12 attrapés pour 180 verges et un majeur en six sorties. Sept ans plus tôt, il avait capté 81 passes pour 1192 verges et sept touchés pour les Bombers, remportant le titre de recrue de l’année dans la Ligue canadienne de football (LCF).

Il a ensuite fait le saut dans la NFL, où il a porté les couleurs des Seahawks de Seattle et des Ravens de Baltimore de 2014 à 2017.

Adams fils risque d’être celui qui profitera le plus de l’arrivée de Matthews, surtout avec l’absence de B.J. Cunningham, blessé au poignet.

«Il a beaucoup d’expérience et de connaissances qu’il pourra partager avec les plus jeunes et les guider, a dit le passeur de 26 ans. En plus, il pourra nous aider pendant la saison quand il se sera familiarisé avec le livre de jeux.»

«C’est un gars qui connaît bien la LCF, a pour sa part indiqué le receveur québécois Félix Faubert-Lussier. Avec la blessure à B.J., nous avions besoin de quelqu’un de solide. C’est une bonne acquisition.»

Aucune amertume

Même si son aventure à Winnipeg n’a pas été un succès, Matthews n’en veut pas aux Blue Bombers.

«Je n’ai pas été surpris [d’avoir été libéré]. La situation n’était pas idéale pour moi, a-t-il dit. Je soutiens encore les joueurs et tout le monde de l’organisation.»

Cela dit, Matthews pensait tout de même avoir suffisamment bien joué pour satisfaire l’état-major à Winnipeg.

«J’ai donné le meilleur effort possible tout en aidant les jeunes, ce que l’équipe m’avait demandé de faire en tant que vétéran», a-t-il lancé.

L’Américain de 29 ans aura bientôt l’occasion d’affronter son ancienne équipe puisque les Blue Bombers seront de passage à Montréal le samedi 21 septembre.