/24m/city
Navigation

Golf Exécutif Montréal et Verdun ont rendez-vous au tribunal

Golf Exécutif Montréal et Verdun ont rendez-vous au tribunal
GUILLAUME PELLETIER/24 HEURES/AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

La saga du golf de l'Île-des-Soeurs se poursuit. L'arrondissement de Verdun et Golf Exécutif Montréal se retrouveront vraisemblablement devant un juge, a-t-on appris mardi soir.

Le golf avait envoyé une demande d'arbitrage à l'arrondissement, vendredi dernier, avant que celui-ci étudie une motion pour résilier son bail. Cette motion, qui devait être présentée lors de la séance du conseil municipal de mardi soir, était motivée par le non-respect de certaines conditions du bail signé en 2007 par le propriétaire du golf, Pierre Emond.

La demande d'arbitrage reçue vendredi empêche la résiliation du bail, mais ne signifie pas que le dossier stagnera; le maire de Verdun, Jean-François Parenteau, a mentionné mardi que le document permettra aux deux parties de passer devant un juge afin de faire valoir leurs points.

Mésentente

Depuis plusieurs années, les deux parties sont embourbées dans plusieurs conflits, et l'arrondissement mentionnait depuis des mois ne pas pouvoir commenter le dossier en raison de discussions légales en cours.

«Les avocats de la Ville ont parlé avec les avocats de Golf Exécutif Montréal et ont mentionné qu'il [le propriétaire du terrain de golf] voulait faire des changements, mais qu'il ne les faisait pas», a expliqué le maire Parenteau.

Contacté par le «24 Heures», Golf Exécutif Montréal dénonce pour sa part le manque d'ouverture du maire de Verdun, mentionnant avoir appris dans les médias les procédures judiciaires que souhaitait intenter l'arrondissement pour briser le bail. Le vice-président Guillaume Boulanger a déploré l'absence de négociation entre les deux parties.

«Il y a eu qu'une seule rencontre entre les avocats des deux parties cet été», a-t-il assuré.

Éclairage

Parmi les dossiers qui ont fait couler l'encre à propos du golf, on retrouve l'éclairage. Des résidents de la Pointe-Sud de L’Île-des-Sœurs sont excédés par des projecteurs installés au champ de pratique du golf, dont la lumière pénètre dans leurs condos. Depuis l'été 2018, la division des permis et des inspections de l'arrondissement de Verdun a reçu une vingtaine de plaintes à ce propos.

L'arrondissement avait envoyé un avis au promoteur à cet effet le 9 août 2018, lui demandant de corriger la problématique d'éclairage, sans quoi des procédures judiciaires seraient entamées.

Verdun a par ailleurs mandaté le service des Affaires juridiques de la Ville de Montréal afin d’obtenir une injonction pour faire cesser cette nuisance.

Du côté du golf, M. Boulanger a mentionné que l'établissement a contesté les quatre constats d'infraction émis par l'arrondissement pour non-respect du règlement sur l'éclairage et qu'il travaille depuis le mois d'avril afin de trouver une solution à l'éclairage des projecteurs du champ de pratique. «Depuis la semaine dernière, les citoyens peuvent voir une différence dans l'un des dix lampadaires», a-t-il expliqué.

Les deux parties s'expliqueront devant un juge, à une date qui demeure à être déterminée.