/24m/transports
Navigation

Il répertorie les trottinettes Lime mal stationnées

Il répertorie les trottinettes Lime mal stationnées
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

Un Montréalais répertorie sur l'internet les trottinettes électriques en libre-service de l'entreprise Lime qui sont garées hors des stationnements prévus à cet effet dans la métropole.  

Pascal Robichaud considère qu’il s’agit de «respect public» de ne pas abandonner les trottinettes dans une voie de circulation, comme en plein milieu d'un trottoir. «Je peux comprendre qu’elle n’est pas dans un stationnement prévu, mais au moins, il faut libérer le passage», explique-t-il.  

Depuis l’arrivée des trottinettes le 13 août dernier, M. Robichaud fait des captures d’écran de l’application de la compagnie qui montrent les endroits où elles sont laissées, qui bien souvent hors des petits carrés bleus qui représentent les espaces de stationnement. Son compte Flickr compte maintenant une soixantaine d'images.  

Il répertorie les trottinettes Lime mal stationnées
COURTOISIE

«Milieu de nulle part»  

Dimanche dernier, M. Robichaud a pris 29 captures d'écran d'infractions, en ouvrant un signalement à Lime pour chacune de celles-ci. La compagnie lui a ensuite spécifié que la précision du GPS pouvait être en jeu, surtout au centre-ville avec la présence de nombreux bâtiments qui altèrent le signal.  

M. Robichaud soulève toutefois que certaines trottinettes sont «vraiment au milieu de nulle part», alors que la zone de couverture de Lime se limite à certains secteurs centraux de Montréal, aux îles Sainte-Hélène et Notre-Dame, au quartier Villeray et à Westmount. «Il y en a une en ce moment à Tétreaultville, de l’autre côté de l’autoroute 25, c’est assez loin de la zone prévue», a-t-il expliqué mardi.  

«Là je viens d’en trouver 32 qui seraient hors [d'un stationnement]. Le maximum que j’ai eu c’est 62 et le minimum que j’ai eu c’est 30 trottinettes qui sont en dehors», a-t-il donné en exemple mardi.  

Selon M. Robichaud, le règlement de stationnement de la Ville de Montréal n’est pas appliqué. Après un appel au 311, on lui a indiqué de s’adresser à la compagnie Lime. «Si on ne le signale pas à la Ville, vous faites comment pour donner des amendes ou faire un suivi avec la compagnie?» interroge-t-il.