/news/politics
Navigation

Quatorze néo-démocrates du Nouveau-Brunswick se tournent vers les verts

Jagmeet Singh
Capture d'écran, TVA NOUVELLES Jagmeet Singh

Coup d'oeil sur cet article

Quatorze ex-candidats néo-démocrates provinciaux du Nouveau-Brunswick tournent le dos à leur formation politique pour appuyer les verts, tant au niveau provincial que fédéral.

Ce revirement de situation survient à quelques jours du déclenchement de la campagne électorale fédérale.

Un membre de l’exécutif du Nouveau Parti démocratique (NPD) fédéral pour l’Atlantique canadien, Jonathan Richardson, a aussi claqué la porte mardi. Il a expliqué en conférence de presse qu’il change de camp en raison des perspectives électorales qui s’annoncent sombres pour le deuxième parti d’opposition aux Communes.

«Malheureusement, au Nouveau-Brunswick, le NPD n’est pas en voie de l’emporter. J’ai le désir d’aider les gens les plus vulnérables. [...] Cependant, la seule façon que je vois pour y parvenir est de former le gouvernement ou de détenir la balance du pouvoir», a soutenu M. Richardson.

«Il est évident que le NPD ne remportera pas un siège au Nouveau-Brunswick», a-t-il ajouté en assurant ne pas quitter le parti en raison d’une quelconque discorde avec ses membres.

M. Richardson a invité ses collègues néo-démocrates à suivre son exemple.

Égalité NPD-verts

Les néo-démocrates traînent de la patte dans les intentions de vote au pays. Selon un récent sondage Léger mené pour le compte du Journal de Montréal, les troupes de Jagmeet Singh ne récoltent que 12% d’appui, ce qui les place à égalité avec le Parti vert à l’échelle nationale.

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

Le NPD a de la difficulté à recruter des candidats au Nouveau-Brunswick. Si l’on se fie à son site web, aucun candidat n’a été confirmé pour défendre les couleurs de la formation politique dans cette province de l’Atlantique.

Dans leur déclaration de défection transmise aux médias locaux mardi, les 14 néo-démocrates néo-brunswickois déplorent aussi que M. Singh n’ait pas mis les pieds au Nouveau-Brunswick depuis qu’il a remporté la chefferie du NPD.

Parmi les signataires, on compte Joyce Richardson, Lise Potvin et Francis Duguay, qui étaient candidats aux élections provinciales du Nouveau-Brunswick de 2018, lesquelles ont porté le conservateur Blaine Higgs au pouvoir.

Rappelons que les verts ont effectué une importante percée lors de ce scrutin, faisant élire trois députés. C’est toutefois dans une autre province des Maritimes, l’Île-du-Prince-Édouard, que les verts ont accompli l’exploit de former l’opposition officielle en avril dernier.

Du côté du Québec, le néo-démocrate et député fédéral de Longueuil Pierre Nantel a récemment fait le saut chez les verts fédéraux.