/news/transports
Navigation

Visite du futur centre de livraison à vélo cargo

Coup d'oeil sur cet article

Alors que l’administration Plante se prépare au lancement de son projet pilote de centre de livraison urbaine, le Journal a été visité le site qui sera opérationnel à compter de la mi-septembre.  

Même si l’ouverture du centre est repoussée d’environ deux semaines, l’ancien site de l'Îlot Voyageur et de la gare d’autobus, sur le boulevard Maisonneuve entre les rues Saint-Hubert et Berri, s’est déjà métamorphosé. Lors de notre passage sur les lieux, des employés de la Ville effectuaient du marquage au sol et du réaménagement des lieux afin que des camions de livraison puissent transposer leur marchandise dans des vélos cargos électriques.   

«Plusieurs compagnies ont déjà accepté de participer à l’expérience, et il y aura tous les vélos cargos nécessaires pour mener à destination les colis», confirme l’élu Robert Beaudry, responsable du développement économique au comité exécutif. Le dévoilement des partenaires se fera lors du lancement du site, dans la semaine du 16 septembre.   

Jusqu’à 400 livres par vélo  

L’objectif de ce projet est de réduire l’impact du dernier kilomètre de livraison des camions, qui causent souvent beaucoup de congestion, d’émission de gaz à effet de serre et de pollution sonore dans le centre-ville, explique M.Beaudry, responsable du développement économique au comité exécutif. «Un vélo cargo peut transporter jusqu’à 400 livres de marchandise, l’été comme l’hiver», ajoute-t-il.   

D’autres villes, comme Toronto et Londres, ont déjà expérimenté la livraison par vélos cargos et les résultats sont très prometteurs, poursuit M. Beaudry, confiant que le projet-pilote permettra de mettre en place un réel pôle de mobilité qui perdurera dans le temps.   

«À long terme, on aimerait aussi avoir des pôles à différents endroits de la ville, puisque la livraison de colis est aussi très présente dans les secteurs résidentiels et peut aussi engendrer de la congestion.»   

Atelier mécanique pour cyclistes  

En plus de la livraison à vélo, le site offrira des options de mobilité aux Montréalais: voitures en auto-partage, bornes de Bixi et de trottinettes électriques, en plus d’un centre de mécanique vélo, où les cyclistes peuvent eux-mêmes réparer leur bicyclette.   

L'administration Plante est en voie d'acquérir officiellement l'ancien bâtiment de la gare d'autobus. À l'heure actuelle, les fonctionnaires et les élus réfléchissent aux détails du projet de logement social et commercial qui remplacera ce site laissé à l'abandon depuis de nombreuses années.   

En attendant de savoir ce qui adviendra du bâtiment qui abritait l'ancienne gare d'autobus, l'élu Robert Beaudry a dit considéré l'idée d'inviter des artistes à faire des murales sur les palissades de l'édifice. 

Aidez-nous!

Faites-nous part des situations qui irritent votre quotidien ! Transports en commun bondés, chantiers qui traînent, aménagements urbains absurdes, lâchez-vous lousse ! Devenez membre du groupe Facebook « Dans le trafic ».