/news/politics
Navigation

Élections fédérales: François Legault interdit à ses députés et ministres d’appuyer un parti

Élections fédérales: François Legault interdit à ses députés et ministres d’appuyer un parti
Photo Simon Clark

Coup d'oeil sur cet article

François Legault interdit à ses députés, à ses ministres et même à son personnel politique d’appuyer de quelque façon que ce soit un parti en vue des élections fédérales.   

S’il adopte la ligne dure, c’est pour la bonne marche des relations avec Ottawa au lendemain du scrutin fédéral du 21 octobre prochain, plaide le premier ministre du Québec.    

«Pour moi c’est important, peu importe le gouvernement, le parti qui sera choisi à Ottawa, on va travailler avec ce parti-là, ce gouvernement-là, et donc, pour faciliter ce travail-là, je pense que c’est préférable qu’on ne s’implique pas. Donc j’ai demandé spécifiquement à nos élus et nos employés de ne pas participer à la campagne fédérale», a-t-il dit mercredi.  

François Legault refuse toutefois de préciser à quoi s’exposeront les députés ou les membres du staff politique qui enfreindraient cette règle. «C’est une question hypothétique, a-t-il insisté. Ça n’arrivera pas.»  

La CAQ n’a pas de proximité avec un parti politique fédéral en particulier, selon le premier ministre. «Il y a certains dossiers avec lesquels je suis plus proche du Parti conservateur, d’autres du Parti libéral, d’autres du Bloc québécois, mais je vais continuer à défendre les intérêts des Québécois.»   

Les députés libéraux libres  

Au Parti libéral du Québec, on ne voit pas les choses de la même façon. Les députés libéraux seront libres d’appuyer le parti fédéral de leur choix, à l’exception du Bloc québécois.    

Le PLQ n’est pas l’allié naturel du Parti libéral du Canada de Justin Trudeau, a fait valoir mardi le chef intérimaire Pierre Arcand. Il ne verrait pas d’un mauvais œil qu’un de ses députés appuie un candidat néo-démocrate ou conservateur en vue de scrutin du 21 octobre prochain. «Peut-être pas un candidat du Bloc, on s’entend», a-t-il insisté.   

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.