/sports/soccer/impact
Navigation

«Les partisans ont le droit de se plaindre» - Shamit Shome

Shamit Shome
Photo d'archives, Agence QMI Shamit Shome

Coup d'oeil sur cet article

Quelques jours après une gênante défaite de 3-0 face au D.C. United, les joueurs de l’Impact de Montréal se changeaient les idées lors du traditionnel tournoi de footgolf de l’équipe, mercredi.

L’occasion était belle pour laisser tomber un peu la pression des derniers jours : «C’est bien qu’on puisse utiliser cet événement pour prendre une pause et avoir une perspective différente», a avoué le milieu de terrain Shamit Shome.

Tous ont d'ailleurs bien en mémoire la grogne des partisans, et surtout la prise de bec entre Samuel Piette et certains membres des Ultras après le dernier revers au stade Saputo.

«Ils ont pleinement le droit de se plaindre, nous n’avons pas été à la hauteur, a reconnu Shome. Au moins, ils prennent ça à cœur et ils sont passionnés. C’est à nous de faire un meilleur travail pour eux.»

«Tout le monde a droit à sa critique, ça, c’est normal. J’ai joué, donc je ne vais pas dire qu’on ne me critiquait pas quand j’étais joueur. Maintenant on passe au prochain match. Il faut avoir une approche positive, être solidaire et bien travailler», a pour sa part souligné l’entraîneur adjoint Patrice Bernier.

Après avoir disputé plusieurs matchs en août, le onze montréalais profite actuellement d'un congé de deux semaines. Le prochain affrontement aura lieu le 14 septembre, ce qui donne amplement de temps au nouveau groupe d'entraîneurs d’apporter les correctifs nécessaires.

«On a eu une seule vraie séance pour essayer de mettre des idées en place et on attaquait une séquence de trois matchs en huit jours, a rappelé Bernier. Là, il va y avoir du temps pour que des gars avec des petits bobos récupèrent et pour mettre des choses au clair.»

Il reste quatre matchs à l’Impact pour se qualifier en séries éliminatoires et une finale du Championnat canadien à disputer contre le Toronto FC. C’est là que tout se joue pour le Bleu-Blanc-Noir, qui tentera de sauver sa saison.