/entertainment/shows
Navigation

Spectacle «Axel»: le Cirque du Soleil ose sur glace

Spectacle «Axel»: le Cirque du Soleil ose sur glace
Joël Lemay / Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL – Le Cirque du Soleil fait preuve d’audace avec «Axel», sa deuxième création sur glace. Et il ne lésine pas sur les différentes approches.

En misant sur de colorés effets visuels, une musique digne d’un concert rock, des éléments futuristes rappelant l’univers de la science-fiction et des chorégraphies de patin libre, l’équipe du spectacle ose en racontant l’histoire d’un artiste – et de son chien robot, véritable marionnette balayeuse – chamboulé par une jeune femme.

Spectacle «Axel»: le Cirque du Soleil ose sur glace
Joël Lemay / Agence QMI

Spectacle «Axel»: le Cirque du Soleil ose sur glace
Joël Lemay / Agence QMI

Plein la vue et les oreilles

Pour sa 48e production, dont trois numéros ont été présentés aux médias, mercredi, la troupe a obtenu le mandat de s’éloigner de ce qu’elle avait proposé il y a deux ans, quand elle a dévoilé «Crystal».

«On a essayé d’aller dans une autre esthétique, une autre énergie – peut-être plus masculine –, on est allé à l’opposé... On a décidé aussi d’être un peu moins théâtral, de prendre une approche plus concert d’aréna», a détaillé Patricia Ruel, directrice de création d’«Axel».

La facture visuelle est donc unique. «On a décidé d’aller dans quelque chose qui est beaucoup plus près du concert d’aréna, qui utilise beaucoup d’effets spéciaux – des lasers, de la fumée, du feu, de la pyrotechnie – et de mettre de l’avant la musique, de ne pas cacher le groupe, et d’aller dans les solos...», a ajouté Patricia Ruel.

En plus de créer des pièces pour l’occasion, Philippe Brault a revu cinq chansons bien connues: «Mad World» de Tears For Fears (qui soutient habilement le premier numéro), «Creep» signée Radiohead, «Diamonds» de Rihanna, «You Should Be Dancing» appartenant aux Bee Gees et «Jump Around», classique de House of Pain.

De plus, des éléments ont été imaginés pour plaire aux amateurs de romans graphiques et de superhéros, comme la confrontation entre le Syndicat et la Corporation.

Spectacle «Axel»: le Cirque du Soleil ose sur glace
Joël Lemay / Agence QMI

Spectacle «Axel»: le Cirque du Soleil ose sur glace
Joël Lemay / Agence QMI

Nouvelle vision du patin

Le développement d’«Axel» a aussi incité les créateurs à «grafigner le patin», à dresser un portrait moins lisse du sport.

«Une autre partie du mandat qui nous a été donné était de mettre encore plus de l’avant le patin.... de montrer chacune des disciplines comme aux Olympiques et de les rehausser», a mentionné Patricia Ruel.

L’arrivée du «free style» s’inscrit parfaitement dans cet univers. «Amener la rue au patin, c’est quelque chose», a souligné la directrice de création.

Puis, des personnages dynamiques, portés par un esprit libre, insufflent une belle force à l’ensemble. «¨Free style¨, c’est ¨free spirit¨, a dit Fernard Rainville, le metteur en scène. Ils sont une gang d’une énergie folle, ils sont habitués d’être un peu lâchés... On profite beaucoup de cette énergie qui amène une certaine jeunesse et qui casse le moule.»

La création «Axel» glissera sur la patinoire du Centre Vidéotron, à Québec, du 12 au 15 décembre. Elle fera de même au Centre Bell, à Montréal, du 19 au 29 décembre. Pour les billets: cirquedusoleil.com/axel.

Spectacle «Axel»: le Cirque du Soleil ose sur glace
Joël Lemay / Agence QMI

Spectacle «Axel»: le Cirque du Soleil ose sur glace
Joël Lemay / Agence QMI

Spectacle «Axel»: le Cirque du Soleil ose sur glace
Joël Lemay / Agence QMI

L’effet «concert d’aréna» d’«Axel», c’est:

  • 5 musiciens, dont le chanteur Jayden Sierra
  • 6 machines à fumée
  • 10 caméras pour capter des images en direct
  • 12 projecteurs vidéo
  • 162 haut-parleurs
  • 178 dispositifs d’éclairage

Spectacle «Axel»: le Cirque du Soleil ose sur glace
Joël Lemay / Agence QMI

Spectacle «Axel»: le Cirque du Soleil ose sur glace
Joël Lemay / Agence QMI

Spectacle «Axel»: le Cirque du Soleil ose sur glace
Joël Lemay / Agence QMI

Spectacle «Axel»: le Cirque du Soleil ose sur glace
Joël Lemay / Agence QMI