/24m/transports
Navigation

Stationnement incitatif Montcalm-Candiac: Un compteur pour savoir à l’avance s’il y a de la place

Stationnement incitatif Montcalm-Candiac: Un compteur pour savoir à l’avance s’il y a de la place
Photo Courtoisie / Ville de Candiac

Coup d'oeil sur cet article

CANDIAC | Les automobilistes qui se rendent au stationnement incitatif Montcalm-Candiac pourront dorénavant savoir à l’avance s’il restera de la place à leur arrivée. 

Sur le site internet de la Ville de Candiac, un système de prévision des espaces disponibles entrera en fonction dès mercredi. Celui-ci permettra d’estimer le nombre de places restantes dans les 15, 30 ou 60 minutes à venir. Un panneau à l’entrée du stationnement affichera aussi en temps réel le nombre de véhicules qui s’y trouvent. 

Le stationnement de 400 places, géré par exo, est souvent rempli dès les premières heures du matin par les voitures de travailleurs venus prendre le train de banlieue. 

«On peut comprendre que les gens qui prennent leur véhicule, qui se présentent au stationnement et qui constatent en faisant le tour qu’il n’y a plus de place, mais que rien n’indique que c’est plein, ils perdent du temps le matin, et on sait que le temps, c’est précieux le matin. On veut donc informer directement les usagers à la maison», a expliqué le maire de Candiac, Normand Dyotte. 

Celui-ci mentionne qu’actuellement, plusieurs personnes se stationnent à des endroits non réglementaires à l’intérieur du stationnement quand ils arrivent et qu’il n’y a plus de place, ce qui rend la circulation ardue et moins sécuritaire. 

Algorithme 

Des pastilles de comptage ont été installées à l’automne 2018 sous la chaussée, à l’entrée et à la sortie du stationnement. Celles-ci comptabilisaient les passages, sans collecter d’informations personnelles sur les véhicules ou les conducteurs. 

Les données d’achalandage ont été relevées, analysées et traitées pendant près d’un an. Un algorithme a ensuite été établi, permettant de modéliser les tendances de fréquentation du stationnement avec précision. 

L’installation d’une telle technologie est une première dans un stationnement public au Québec, a souligné la Ville. 

Solution 

M. Dyotte mentionne que lorsque le stationnement est plein, les résidents du secteur peuvent utiliser les boucles d’autobus locales gratuites pour se rendre à la gare, ou encore faire le trajet à vélo, une option «de plus en plus populaire». 

La Ville prône toutefois un accroissement des places de stationnement, en ajoutant des étages au-dessus de la superficie actuelle. Les discussions entre Candiac et exo à ce propos vont «très bon train», a assuré le maire. 

La mise en place du système provient d’une collaboration entre la Ville, la compagnie IVÉO et le transporteur exo. L’information est accessible sur le site www.candiac.ca.