/world/pacificasia
Navigation

Collision entre un train et un camion au Japon: un mort, une trentaine de blessés

JAPAN-ACCIDENT-TRAIN
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

Yokohama | Une collision entre un train et un camion à un passage à niveau à Yokohama, en banlieue de Tokyo, a tué le conducteur du camion et fait une trentaine de blessés, dont un grièvement, a-t-on appris jeudi auprès des secours et de la compagnie ferroviaire.

«Au total, 30 personnes ont été transportées à l’hôpital (...) dont deux dans un état grave, l’une d’elles ayant été confirmée morte ensuite», a déclaré aux journalistes un responsable des pompiers de Yokohama. 

La police locale a confirmé que la personne décédée était le conducteur du camion. «Il a été amené à l’hôpital mais il est mort» environ une heure après l’accident, a déclaré un porte-parole de la police. 

La chaîne publique NHK avait annoncé plus tôt que l’homme âgé de 67 ans avait été piégé sous le train. 

La personne grièvement blessée est une femme d’une vingtaine d’années, d’après NHK. 

Un témoin a décrit une scène de panique dans le train quand l’accident s’est produit. «J’étais assis dans la voiture de tête, ce fut un gros choc», a-t-il déclaré. 

«On aurait cru une scène de film quand le train a foncé dans le camion et l’a entraîné sur plusieurs mètres», a ajouté un autre, qui était à proximité du passage à niveau. 

La collision est survenue sur une ligne reliant Tokyo à la grande banlieue, entre les stations Kanagawa-Shinmachi et Nakakido, dans la populeuse agglomération de Yokohama. 

Il s’agissait d’une rame rapide ne desservant pas toutes les stations de la ligne. 

«Sur cette portion, les trains peuvent circuler à 120 km/heure et nous pensons qu’il allait à cette vitesse», a précisé à l’AFP un porte-parole de la compagnie. 

Talon d’Achille

«Il y a un système de détection d’anomalie pour les situations d’urgence et au cas où quelque chose comme ce camion obstrue la voie. Le dispositif a fonctionné et fait clignoter un signal, mais nous sommes en train de voir si le conducteur a actionné manuellement le frein d’urgence», a-t-il détaillé. 

Les pompiers et les policiers étaient sur place et s’affairaient autour de la rame accidentée et en partie renversée, selon des vues prises depuis un hélicoptère par la NHK. 

La locomotive du train, de couleur rouge foncé et écru, est fracassée, son pare-brise en miettes. Elle est en outre de biais sur la voie, les câbles électriques décrochés et avec des poteaux affaissés. 

Des scènes filmées avec un téléphone intelligent peu après l’accident et diffusées par la NHK montraient des passagers descendant précipitamment du train. Les images laissaient également voir de la fumée noire, semblant provenir du camion et un grand nombre de citrons et d’oranges dispersés sur le sol.  

Le système ferroviaire japonais, où circulent de très nombreux trains, est réputé de par le monde pour sa ponctualité et sa fiabilité. 

Au regard de la densité du trafic, les accidents sont rares, mais les nombreux passages à niveau restants, dont certains situés en pleine ville, sont considérés comme leur talon d’Achille. 

La circulation très fréquente de trains laisse peu de temps aux véhicules et piétons pour les traverser. 

Sur l’année d’avril 2017 à mars 2018, 248 accidents à des passages à niveau ont été déplorés, causant la mort de 111 personnes, selon les statistiques du ministère des Transports.  

C’est toutefois loin des plus de 850 accidents de ce type recensés par an dans les années 1980. Entretemps, des dispositions ont été prises (réduction du nombre de passages à niveaux, dispositif de détection de personne ou véhicule, etc). 

Les accidents ferroviaires graves impliquant de nombreuses victimes sont cependant exceptionnels.