/lifestyle/techno
Navigation

Facebook a lancé jeudi son site gratuit de rencontres aux États-Unis

Facebook a lancé jeudi son site gratuit de rencontres aux États-Unis
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Washington | Facebook Dating, le site de rencontres du réseau social, a été officiellement lancé jeudi aux États-Unis avec la promesse d’unir durablement en quelques clics des célibataires, un service gratuit qui pourrait éclipser la concurrence payante.

«Facebook Dating facilite la rencontre de l’amour à travers ce que vous aimez, en vous aidant à établir des relations profondes à travers des choses que vous avez en commun, comme des intérêts, des événements et des groupes», selon un message posté par Nathan Sharp, un responsable du projet. «Il vous donne un regard plus authentique sur une personne», estime-t-il. 

Lors de son annonce en mai 2018, Mark Zuckerberg, le PDG du premier réseau social mondial, avait souligné en personne que ce site ne visait pas à faciliter les rencontres ponctuelles sans lendemain, mais à aider les gens à bâtir des relations durables par l’intermédiaire du réseau. 

«Trouver un partenaire romantique est très personnel, c’est pourquoi nous avons conçu Dating de manière à ce qu’il soit sûr», insiste Nathan Sharp dans son message alors que Facebook a essuyé de multiples polémiques liées à la fuite des données personnelles de ses utilisateurs. 

Le réseau assure que «la sécurité et la confidentialité sont à la pointe de ce produit».  

«Nous avons travaillé avec des experts dans ces domaines pour créer des protections dans Facebook Dating dès le début, notamment la possibilité de signaler et de bloquer toute personne; d’interdire aux personnes d’envoyer des photos, des liens, des paiements ou des vidéos dans des messages; et en fournissant un accès facile aux recommandations de sécurité», détaille-t-il.  

Le principal avantage de ce site est qu’il permet à ses utilisateurs de récupérer facilement les photos, les Like et autres informations de profil détenues sur Facebook. Il serait ainsi possible de se créer un profil en seulement quelques secondes. 

Ce service est également entièrement gratuit, comme les autres fonctionnalités de Facebook, qui dégage des revenus grâce à la publicité ciblée basée sur les données collectées massivement par le premier réseau social mondial. 

L’action d’un des principaux sites de rencontres payants aux États-Unis, Match, maison-mère de Tinder, cédait 4,33% à Wall Street à 14h45 GMT.  

Lors de l’annonce du projet de Facebook le 1er mai 2018, l’action de ce concurrent payant s’était effondrée de plus de 22%. 

Facebook Dating était déjà disponible dans 19 pays (Argentine, Bolivie, Brésil, Canada, Chili, Colombie, Équateur, Guyane, Laos, Malaisie, Mexique, Paraguay, Pérou, Philippines, Singapour, Surinam, Thaïlande, Uruguay et Vietnam).  

Il sera disponible en Europe d’ici le début de 2020.