/sports/racing
Navigation

Formule 1: une première pour Charles Leclerc, des débuts remarqués pour Alexander Albon

Formule 1: une première pour Charles Leclerc, des débuts remarqués pour Alexander Albon
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

Le Grand Prix de Belgique a offert un événement jusque-là inédit en cette saison 2019 de la Formule 1: une victoire de Ferrari.

Aidé par son coéquipier Sebastian Vettel, qui n’a pas hésité à jouer le jeu d’équipe lorsque ses chances de victoire se sont dissipées, Charles Leclerc a résisté à la pression de Lewis Hamilton pour signer une première victoire en carrière.

Voici donc l’état des forces des pilotes de F1 mis à jour après l’étape belge. Pour établir ce classement, les performances des pilotes au cours des trois plus récents Grands Prix sont prises en compte.

1) Alexander Albon, Red Bull (3e lors du dernier classement)

Formule 1: une première pour Charles Leclerc, des débuts remarqués pour Alexander Albon
Photo AFP

Encore une fois, c’est un pilote de l’écurie Red Bull qui se retrouve au sommet de ce palmarès, mais cette fois, ce n’est pas Max Verstappen.

À sa première course depuis qu’il a obtenu sa promotion, Alexander Albon devait vivre avec une pénalité sur la grille de départ, puisqu’un nouveau moteur a été installé à l’arrière de sa monoplace.

Malgré tout, Albon, qui a finalement pris le départ du 17e échelon, a réussi toute une opération en terminant cinquième. Il a réussi quelques dépassements culottés dans des virages peu propices à ce genre de manœuvre.

Il s’agit ainsi d’une première sortie convaincante avec sa nouvelle équipe pour le Thaïlandais.

2) Kimi Raikkonen, Alfa Romeo (4e)

Formule 1: une première pour Charles Leclerc, des débuts remarqués pour Alexander Albon
Photo AFP

Kimi Raikkonen est comme le bon vin. Le Finlandais a été le plus rapide «des autres» en qualification, s’élançant sixième. Après un bon départ qui lui a permis de gagner une place, il a toutefois été durement happé par Verstappen dans le premier virage.

Victime innocente, Raikkonen a subi de lourds dommages, au fond plat de la voiture, et il n’a jamais été en mesure de garder le rythme. Il a dû se contenter du 16e rang au classement final. Il ne s’agissait que d’une quatrième exclusion des points en 13 courses cette saison, si on ne tient pas compte de sa disqualification en Allemagne, résultat d’une erreur de son écurie.

3) Sebastian Vettel, Ferrari (5e)

Formule 1: une première pour Charles Leclerc, des débuts remarqués pour Alexander Albon
Photo AFP

Vettel a souvent montré au cours de sa carrière qu’il acceptait mal d’être devancé par un coéquipier et qu’il ne respectait pas les directives d’équipe.

Cette fois, sur le tracé de Spa-Francorchamps, il a laissé passer son coéquipier Leclerc, qui avait des pneus plus frais. Puis, il a tant bien que mal ralenti Hamilton pendant deux tours pour permettre à Leclerc de prendre un peu d’avance. Une contribution essentielle à la victoire du Monégasque, qui a traversé le fil d’arrivée moins d’une seconde avant le champion du monde en titre.

Vettel a par ailleurs sacrifié ses chances de terminer sur le podium en aidant Leclerc. Il a finalement terminé quatrième, son pire résultat des trois dernières courses.

4) Max Verstappen, Red Bull (1er)

Formule 1: une première pour Charles Leclerc, des débuts remarqués pour Alexander Albon
Photo AFP

Terrible fin de semaine pour Verstappen, qui a été trop audacieux au premier virage et qui a terminé sa route dans la barrière de pneus quelques secondes plus tard en raison d’une direction brisée.

Les amateurs ont certainement vu un relent des mauvaises habitudes du Néerlandais qui ont miné son début de saison 2018.

5) Lewis Hamilton, Mercedes (9e)

Formule 1: une première pour Charles Leclerc, des débuts remarqués pour Alexander Albon
Photo AFP

Incapable de rivaliser avec les voitures rouges en qualification, Hamilton a maintenu un rythme qui a donné quelques palpitations à ses adversaires en course.

S’il a manqué de temps pour l’emporter, il n’en demeure pas moins que Hamilton a démontré en Belgique son grand talent.

6) Daniil Kvyat, Toro Rosso (7e)

Formule 1: une première pour Charles Leclerc, des débuts remarqués pour Alexander Albon
Photo AFP

Tout comme Albon, Daniil Kvyat a dû prendre le départ à l’arrière du peloton en raison d’une pénalité. Il a finalement conclu la course septième, en partie grâce à trois belles manœuvres de dépassement, mais également en vertu des ennuis de quelques rivaux.

7) Carlos Sainz fils, McLaren (2e)

Formule 1: une première pour Charles Leclerc, des débuts remarqués pour Alexander Albon
Photo AFP

Carlos Sainz fils a connu une épreuve bien décevante, abandonnant dans la boucle initiale en raison d’un bris mécanique.

Samedi, il n’avait signé que le 17e temps du premier segment des qualifications (Q1). Une fin de semaine à oublier pour l’Espagnol, malgré tout bien installé au septième rang du classement des pilotes.

8) Charles Leclerc, Ferrari (8e)

Formule 1: une première pour Charles Leclerc, des débuts remarqués pour Alexander Albon
Photo AFP

Après avoir échappé deux fois la victoire au Bahreïn et en Autriche, respectivement en raison d’ennuis techniques et du brio de Verstappen, le Monégasque a finalement transformé une position de tête au départ en victoire.

Ayant récemment avoué qu’il devait travailler sur sa gestion de course, qu’il jugeait déficiente par rapport à celle de son coéquipier Vettel, il a cette fois réussi à faire fonctionner une stratégie à un seul arrêt pour garder Hamilton derrière lui.

9) Lando Norris, McLaren (6e)

Formule 1: une première pour Charles Leclerc, des débuts remarqués pour Alexander Albon
Photo AFP

C’est un résultat crève-cœur qu’a finalement obtenu Lando Norris. Après un début de week-end difficile pour McLaren qui lui a valu la 11e place sur la grille de départ, le jeune Britannique a profité des incidents du premier tour pour grimper au cinquième rang.

Il a ensuite roulé en solitaire pendant toute la course, avant de s’arrêter en bordure de piste en raison d’un ennui de moteur au moment d’amorcer la dernière boucle. Avec 10 pilotes sur le tour du meneur, il a finalement été classé en... 11e place.

10) George Russell, Williams (10e)

Formule 1: une première pour Charles Leclerc, des débuts remarqués pour Alexander Albon
Photo AFP

À bord de sa Williams, George Russell a terminé en 15e place, à un peu plus de huit secondes de Daniel Ricciardo (Renault).

Même si sa voiture ne lui permet pas de se battre pour les points, la recrue fait un travail plus que respectable cette saison, profitant de chacune des ouvertures qui se présentent à lui.