/news/education
Navigation

François Legault confirme 5 M$ de plus pour regarnir les bibliothèques scolaires

Le premier ministre François Legault, accompagné des ministres de l'Éducation et de la Culture, Jean-François Roberge et Nathalie Roy.
Photo Stevens LeBlanc Le premier ministre François Legault, accompagné des ministres de l'Éducation et de la Culture, Jean-François Roberge et Nathalie Roy.

Coup d'oeil sur cet article

Presque un an jour pour jour après en avoir fait la promesse en campagne électorale, François Legault a confirmé un investissement additionnel de 5 millions de dollars pour l’achat de livres dans les bibliothèques scolaires. 

Le budget réservé à l’achat de livres passe ainsi de 15 à 20 M$. «C’est important qu’il y ait assez de livres pour en offrir de tous les goûts», a déclaré le premier ministre en faisant cette annonce dans une école neuve de la Capitale-Nationale. 

Le premier ministre François Legault, accompagné des ministres de l'Éducation et de la Culture, Jean-François Roberge et Nathalie Roy.
Photo Stevens LeBlanc

François Legault, qui est lui-même un fervent amateur de littérature – il essaie de lire au moins un livre par semaine –, a invité les écoles à utiliser cet argent «pour encourager nos auteurs». 

«Concrètement, la somme supplémentaire annoncée aujourd’hui permettra l’achat d’environ deux livres de plus par élève chaque année scolaire», a souligné le ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge. 

Roberge promet davantage de personnel 

Ce dernier, qui a été sévèrement critiqué par les partis d’opposition lors de la rentrée scolaire, a dit sentir un «vent de changement» dans les écoles qu’il a visitées au cours des derniers jours. 

«La cavalerie s’en vient», a-t-il répété à propos de l’ajout de ressources spécialisées pour les élèves et les enseignants, comme des psychoéducateurs, etc. 

Le premier ministre François Legault, accompagné des ministres de l'Éducation et de la Culture, Jean-François Roberge et Nathalie Roy.
Photo Stevens LeBlanc

Bien que le premier ministre trouve «inacceptable qu’il manque d’enseignants» dans nos écoles, à l’instar de son ministre de l’Éducation, il n’est toujours pas en mesure de chiffrer les besoins. «Les plans sont faits par les commissions scolaires», a laissé tomber M. Legault en rappelant qu’on ne peut former de nouveaux enseignants du jour au lendemain. 

La ministre de la Culture, Nathalie Roy, qui participait également à l’annonce concernant les bibliothèques scolaires, a indiqué que son gouvernement pouvait maintenant dire «mission accomplie». «On avait promis que la culture reviendrait à l’école», a souligné Mme Roy, rappelant que 112 M$ additionnels avaient aussi été alloués dans le dernier budget afin d’offrir deux sorties culturelles aux élèves. 

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.