/entertainment/tv
Navigation

Le ton reste bon enfant dans «Discussions avec mes parents»

Le ton reste bon enfant dans «Discussions avec mes parents»
PHOTO COURTOISIE, ICI Radio-Canada Télé

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL | François Morency le souligne humblement: il ne prévoyait pas rallier un aussi vaste public avec sa comédie Discussions avec mes parents. À l’automne 2018, plus de 800 000 téléspectateurs se réunissaient chaque semaine pour rire des péripéties bon enfant de sa famille fictive.

L’émission a connu un succès tel qu’elle est finaliste au Prix du public des 34es Prix Gémeaux, auprès de District 31, En direct de l’univers, La vraie nature et Ruptures. On connaîtra la production lauréate le dimanche 15 septembre.

«Je m’attendais à ce qu’on rejoigne les gens qui ont un environnement familial ressemblant au mien, avec père et mère à la maison, a spécifié François Morency en entrevue. Maintenant, dans un foyer sur deux, les familles sont éclatées ou reconstituées, et je ne m’attendais pas à rejoindre les gens des communautés ethniques de façon aussi spectaculaire. Il y a une espèce d’unanimité. Je ne pensais pas que la famille, en soi, rejoignait encore autant de monde.»

Plus rythmé

On aura donc droit à une deuxième saison de Discussions avec mes parents dès lundi, le 9 septembre, à 19 h 30, à ICI Radio-Canada Télé.

Le ton reste bon enfant dans «Discussions avec mes parents»
Photo COURTOISIE, RADIO-CANADA

Visiblement inspiré, François Morency, auteur du projet en plus d’y jouer, dit avoir écoulé tout le contenu du livre dont était d’abord tirée la série (paru en 2017 aux Éditions de l’Homme). Mis à part un ou deux extraits, tous les scénarios de cette deuxième année sont complètement originaux.

Le ton demeurera cocasse et léger. Aux premiers épisodes, François verra sa quiétude troublée par son père, Jean-Pierre (Vincent Bilodeau) alors qu’il essaie de prendre un bain. Ce dernier en découdra avec son nouveau système d’alarme, les parents de François refuseront d’être témoins de son intimité lorsqu’il emmènera son amie Rosalie (Véronique Beaudet) souper à la maison, et on se remémorera des souvenirs du 1er avril.

François et son frère Raynald (Blaise Tardif) s’amuseront en outre de la routine de Jean-Pierre et de Rollande (Marie-Ginette Guay) à l’épicerie, et François fera honte à son papa en magasinant un téléviseur.

François Morency promet des demi-heures plus saccadées et des saynètes plus courtes, au nombre d’une vingtaine par épisode (versus une quinzaine l’an dernier), de même qu’un plus grand temps de glace accordé aux personnages de Judith et de Raynald, la sœur et le frère de François.

Le créateur planche déjà sur le développement d’un troisième chapitre de Discussions avec mes parents, pas encore confirmé par ICI Radio-Canada Télé. François Morency animera également une troisième saison du jeu Ouvrez les guillemets à la même antenne, à l’hiver 2020.