/news/politics
Navigation

Fédérales 2019: Ken Pereira annonce qu'il ne sera finalement pas candidat

Le chef du Parti populaire du Canada, Maxime Bernier, et Ken Pereira
Photo d'archives, Stevens LeBlanc Le chef du Parti populaire du Canada, Maxime Bernier, et Ken Pereira

Coup d'oeil sur cet article

À quelques jours du déclenchement des élections fédérales, Ken Pereira, témoin vedette de la commission Charbonneau, a annoncé vendredi qu’il ne sera finalement pas candidat pour le parti de Maxime Bernier.

«Une terrible tragédie avec ma famille m’oblige de me retirer des élections», a-t-il indiqué sur son compte Twitter.

L’ex-syndicaliste comptait se présenter dans la circonscription de Portneuf–Jacques-Cartier, dans la région de Québec.

«Je m’excuse [au] #PPC et à [tous] les bénévoles qui on [travaillé] derrière ma candidature. Je vous demande de respecter ma vie [privée]. Merci à [tout] le monde», a-t-il ajouté.

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

Ken Pereira, qui était directeur du local 1981 de la FTQ-Construction, s’était fait remarquer lors de son passage devant la commission Charbonneau. Agissant en lanceur d’alerte, il avait alors dénoncé les allocations de dépenses de l’ancien directeur général de la FTQ-Construction, Jocelyn Dupuis.