/finance
Navigation

Taux de chômage au Québec: 4,7 %, le plus bas au pays

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA | Le taux de chômage au Québec a peu varié au mois d’août, s'établissant à 4,7 %, un creux historique depuis 1976. C’est aussi le taux le plus bas au pays, a fait savoir Statistique Canada vendredi.

Entre autres, l'emploi a progressé dans la province pour un second mois consécutif, augmentant de presque 20 000 en août.

«Des hausses ont été observées dans un certain nombre de secteurs, particulièrement dans la finance, les assurances et les services immobiliers et de location», a souligné l’agence fédérale.

Comparativement à 12 mois plus tôt, l'emploi au Québec a augmenté de 112 000 (+2,6 %).

Au pays, «le taux de chômage s’est maintenu à 5,7 % en raison d'une augmentation du nombre de personnes actives sur le marché du travail», a précisé l’agence de la statistique.

Après avoir peu varié pendant trois mois consécutifs, l'emploi a progressé de 81 000 en août, principalement dans le travail à temps partiel.

Ce sont les hausses au Québec et en Ontario (+58 000) qui ont dopé l’emploi.

Sur un an, l'emploi a crû de 471 000 (+2,5 %) en raison de hausses observées à la fois dans le travail à temps plein (+306 000 ou +2,0 %) et dans le travail à temps partiel (+165 000 ou +4,8 %). Le nombre d'heures travaillées s'est aussi accru de 1,2 % au cours de la même période.

L'emploi a augmenté chez les jeunes de 15 à 24 ans (+42 000) et la hausse a été presque entièrement enregistrée chez les jeunes femmes. Chez les personnes de 55 ans et plus, il y a aussi une hausse de 22 000 en août et de 195 000 (+4,9 %) sur un an.

«L'emploi chez les hommes et les femmes du principal groupe d'âge actif de 25 à 54 ans a peu varié en août, et leur taux de chômage était stable, se fixant à 4,7 %, note-t-on aussi. Comparativement à 12 mois plus tôt, l'emploi dans ce groupe d'âge a augmenté de 138 000 (+2,2 %) chez les hommes et de 64 000 (+1,1 %) chez les femmes.»