/sports/football
Navigation

Antonio Brown se joint aux Patriots

Coup d'oeil sur cet article

Quelques heures après avoir été libéré par les Raiders d’Oakland, le controversé receveur de passes Antonio Brown a joint les rangs des Patriots de la Nouvelle-Angleterre, samedi après-midi.

Il touchera 15 millions $, dont 9 millions $ en boni de signature, a raporté le réseau ESPN.

Plus tôt en journée, les Raiders avaient acquiescé à la demande de Brown de le libérer.

Brown avait lui-même pris d'assaut le réseau Instagram, en matinée, en s’adressant aux Raiders: «Libérez-moi».

«J'ai travaillé toute ma vie pour prouver que le système est aveugle, qu'il ne peut pas voir un talent comme le mien, avait alors écrit Brown dans sa publication. Maintenant, tout le monde le voit et on veut que je me conforme à ce même système qui m'a laissé tomber toutes ces années. Je ne suis fâché contre personne. Je demande seulement la liberté de leur montrer qu'ils ont tort. Libérez-moi Raiders.»

Brown a avait aussi publié vendredi une étrange vidéo sur YouTube, où on entend une discussion entre l’entraîneur-chef des Raiders Jon Gruden et lui. Plus tôt cette semaine, il avait eu maille à partir avec le directeur général des Raiders Mike Mayock.

La libération de Brown a lieu seulement deux jours avant le premier match de la saison des Raiders, lundi à Oakland, face aux Broncos de Denver.

Le receveur de passes, qui avait été acquis des Steelers de Pittsburgh en retour de choix au repêchage en mars dernier, n’aura finalement disputé aucune rencontre avec les Raiders.