/weekend
Navigation

«Les Éternels : Empathie» de Priska Poirier: apprentissage angélique pour Stella

Priska Poirier
Photo courtoisie, Christine St-Jean Priska Poirier

Coup d'oeil sur cet article

Autrice des séries à succès Le royaume de Lénacie et Seconde Terre, vendues à plus de 100 000 exemplaires, la romancière jeunesse Priska Poirier a imaginé une nouvelle collection de livres inspirée par l’univers angélique et les valeurs morales, qu’on peut lire dans l’ordre ou dans le désordre. Les Éternels : Empathie, publié à l’été 2019, succède à Le Don, Amitié, Confiance et Générosité.

L’héroïne des Éternels, Stella, 12 ans, a hérité du don de sa maman : elle est un ange. Et elle doit apprendre à s’en servir, faisant son apprentissage dans une école spéciale, tout en restant très discrète sur ses pouvoirs pour ne pas alerter les humains.

Dans Empathie, Stella découvre qu’elle est propriétaire d’un camp d’été. Elle y séjournera pendant quelques semaines avec son amie Emma. Les plaisirs du plein air et les activités classiques du camp, comme le tir à l’arc, seront cependant balayés par un drame qui l’amènera à se surpasser pour aider ceux qu’elle aime.

«Le personnage principal est une jeune fille de 12 ans qui découvre qu’elle est moitié-humaine, moitié-ange. Elle doit accomplir des missions à travers le monde et le but de la série, c’est juste de mettre du beau dans la vie des jeunes. Dans les livres, dans la vie, dans les nouvelles, ça arrive tellement souvent qu’ils n’ont que le “pas beau” côté de la vie... Les journées ne sont pas faciles. Est-ce qu’ils peuvent, le soir, de temps en temps, fermer la porte et décrocher ? Avoir un bel exemple de don de soi, de confiance, de générosité?» questionne Priska.

Fascinée par les hasards

Chaque tome présente une qualité, une valeur morale que la jeune Stella développe. La romancière croit-elle aux anges, à leur présence, à leurs actions?

«En fait, je suis fascinée par les hasards de la vie. Je ne vois pas d’auras... mais je trouve qu’il y a beaucoup de hasards, dans la vie, qui ne s’expliquent pas. On a besoin de rencontrer une personne... et on la rencontre. On rencontre une personne qui va nous aider, sans le savoir. Un coup de téléphone va nous empêcher de prendre l’auto... et si on ne l’avait pas eu, on aurait été impliqué dans un accident», énumère-t-elle.

«Je trouve que, oui, ça arrive qu’on soit protégés. J’y crois. Mais est-ce que ce sont vraiment des anges? C’est une explication que j’ai voulu donner aux jeunes. J’ai voulu leur dire : il y a quelqu’un qui veille sur toi. Ouvre-toi les yeux. L’idée, c’est de les amener à être conscients : il y a du beau, et les humains peuvent être extraordinaires. On peut-tu développer ça?»

  • Priska Poirier est détentrice d’un baccalauréat en Enseignement et d’un certificat en Intervention psychosociale.
  • Elle a écrit une quinzaine de romans jeunesse.
  • Elle a également coécrit avec Annie Tessier Dyslexie et dysorthographie, La Boîte à outils, aux Éditions de Mortagne.
  • Elle est mère de trois enfants.
  • Pour tout savoir sur ses conférences en littérature jeunesse dans les écoles du Québec et du Canada francophone : priskapoirier.com
Les Éternels : Empathie, Priska Poirier, Éditions de Mortagne, 300 pages
Photo courtoisie
Les Éternels : Empathie, Priska Poirier, Éditions de Mortagne, 300 pages