/sports/football/alouettes
Navigation

De la belle visite pour Stanback

William Stanback
Photo Agence QMI, Toma Iczkovits William Stanback

Coup d'oeil sur cet article

William Stanback a prouvé qu’il était pleinement remis de ses blessures contre les Lions de la Colombie-Britannique. Le porteur de ballon était satisfait de sa performance et on peut le comprendre.

Après le match, l’auteur de ces lignes a assisté une scène qui a rendu le joueur des Alouettes encore plus fier.

Son responsable de position, André Bolduc, est venu lui glisser quelques mots intéressants à son oreille.

« Il y avait un recruteur des Bears de Chicago qui était là pour toi ce soir, lui a mentionné le Québécois. Je ne voulais pas t’en parler avant la rencontre pour ne pas te déconcentrer. »

À ce moment, Stanback l’a remercié en lui disant qu’il appréciait ce qu’il venait d’entendre de sa part.

Flatté

« C’est intéressant de voir un recruteur de la NFL qui vient de prendre des informations sur moi, a souligné le numéro 31 des Alouettes qui a terminé la rencontre avec 78 verges par la course et 55 par la voie aérienne. Cependant, je ne dois pas lever le pied de l’accélérateur.

J’ai encore des choses à travailler. Je suis choyé à Montréal parce que je peux compter sur l’expérience d’un gars comme Jeremiah Johnson. Il m’apprend beaucoup de choses. »

Encore la défense

Les Alouettes ont connu un passage à vide au troisième quart au point où la production offensive a été négative (-4 verges).

« Je ne sais pas ce qui est arrivé, a indiqué l’entraîneur-chef Khari Jones. On a raté des passes qui auraient dû être captées. Par chance, notre défense a sauvé les meubles pour notre équipe en deuxième demie. »

Il est aussi revenu sur l’interception dans la zone des buts de Vernon Adams fils dans les dernières secondes du deuxième quart.

« On aurait dû prendre les points au lieu de tenter une passe dans la zone des buts, a précisé Jones. Ce n’était pas la bonne décision. »

Du côté d’Adams, il a plutôt indiqué que le jeu était le bon, mais que sa passe était simplement inadéquate.

Sur le même sujet