/sports/golf
Navigation

Journée difficile au bureau

Les Québécois en arrachent pendant que Taylor Pendrith excelle

Etienne Brault
Photo courtoisie Circuit Mackenzie, Allen McEachern Étienne Brault a discuté avec son cadet avant un coup de départ.

Coup d'oeil sur cet article

Si le meneur de l’Omnium Mackenzie, Taylor Pendrith, a aligné un second score de suite de 62 en profitant des conditions parfaites au club Elm Ridge, on ne peut en dire autant des six Québécois.

Du lot, Yohann Benson et Étienne Brault ont réalisé le meilleur pointage, soit un 71 (-1).

« Le parcours n’était vraiment pas compliqué aujourd’hui (samedi). Il s’était asséché, les verts étaient réceptifs et les vents absents. Il n’y avait aucune raison de ne pas afficher de bas pointages », a affirmé Benson, qui a calé trois oiselets. Un vilain double boguey au 18e, alors qu’il était en position précaire près de l’étang à son second coup, a toutefois plombé une ronde sans grande bavure.

Au 43e rang à -6, à 17 coups de la tête occupée par le Canadien Pendrith (-23), il espère être en mesure de grimper les échelons au classement.

Installé à la 61e position après une ronde à travailler d’arrache-pied pour briser la normale, Brault était impatient en réfléchissant à la ronde finale. Il avait laissé trop de coups sur le terrain et attendait sa revanche.

« J’ai bien joué, mais je n’avais aucune cadence. Je n’ai pas su profiter de mes occasions. Le seul coup raté m’a valu un double boguey sur une normale 3. J’ai répliqué avec deux oiselets de suite pour terminer le travail. Ce parcours est en excellente condition pour ramener de bons scores. »

En effet, 31 des 78 golfeurs participant aux rondes finales ont ramené des cartes sous la barre de 70. Au total, 56 d’entre eux ont brisé la normale.

Bernard glisse

Parmi ceux qui ont joué plus de 72, il y a Hugo Bernard. Le grand gaucher a signé la pire carte de la journée (76), à égalité avec Albin Choi, en chutant de 42 rangs au classement.

« En jouant +4, un peu de tout a fait défaut dans mon jeu. C’est huit coups de plus que la veille. J’ai fait quelques mauvais coups de départ et pris de mauvaises décisions pour me remettre en jeu lorsque je devais le faire correctement.

« Je suis indifférent quant au résultat. Je réussis ce que je voulais faire. Je dois garder la même attitude pour la suite. »

Ce 11e départ sur le circuit Mackenzie cette saison est son dernier, car en apparaissant au 151e rang du classement général, il sera exclu du tournoi final la semaine prochaine, à London. Uniquement les 60 meilleurs golfeurs seront réunis en Ontario.