/sports/racing
Navigation

Charles Leclerc donne une première victoire depuis 2010 à Ferrari en Italie

Charles Leclerc donne une première victoire depuis 2010 à Ferrari en Italie
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

Charles Leclerc a donné une première victoire à domicile en neuf ans à l’écurie Ferrari en remportant le Grand Prix d’Italie, dimanche sur le circuit de Monza.

Le Québécois Lance Stroll, parti de la neuvième position, a pour sa part dû se contenter de la 12e position notamment à cause d’un incident dans lequel il a été impliqué en début d’épreuve.

Leclerc est devenu le premier pilote de Ferrari à être couronné à Monza depuis Fernando Alonso, en 2010.

Il a résisté aux attaques des deux membres de l’équipe Mercedes, Valtteri Bottas et Lewis Hamilton, pour décrocher une deuxième victoire en carrière en Formule 1, après avoir fini premier la semaine dernière en Belgique.

«J’ai fait plusieurs erreurs, mais j’ai quand même terminé premier et j’en suis vraiment heureux. Je dois faire attention avec ces petites erreurs, mais aucune ne m’a fait perdre de position [dimanche]», a mentionné Leclerc après la course.

Bottas et Hamilton ont respectivement terminé deuxième et troisième.

Dur coup pour Stroll

Au septième tour, Stroll a été victime d’une mauvaise manœuvre de Sebastian Vettel (Ferrari), ce qui lui a fait perdre du terrain.

Vettel a fait un tête-à-queue et a bloqué le chemin à Stroll en tentant de revenir en piste. Le jeune pilote de l’écurie Racing Point a légèrement accroché le véhicule de Vettel sur la séquence et a lui aussi perdu le contrôle.

Dans une manœuvre semblable à celle de Vettel, Stroll a ensuite bloqué le passage à Pierre Gasly (Toro Rosso) en voulant reprendre la course.

Stroll et Vettel ont chacun écopé d’une pénalité.

«Vettel est revenue sur la piste de façon très agressive et malgré ma vitesse, il n’y a rien que j’aurais vraiment pu faire pour m’en sortir, a raconté le Québécois au site de la Formule 1. J’ai essayé de l’éviter en allant vers la gauche, mais il ne s’est pas arrêté et nous sommes entrés en contact. C’était vraiment dangereux.»

«La course de Lance a été ruinée dès le septième tour lorsque Vettel l’a heurté à la chicane Ascari, a réagi le patron de l’écurie Racing Point Otmar Szafnauer. En plus, Lance a reçu une pénalité injustement sévère, ce qui l’a empêché de marquer des points. C’est vraiment dommage parce qu’il faisait une bonne course et se dirigeait vers une septième position confortable. Il était au mauvais endroit au mauvais moment.»