/sports/football
Navigation

NFL : les champions toujours dominants

NFL : les champions toujours dominants
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

Les champions en titre du Super Bowl, les Patriots de la Nouvelle-Angleterre, n’ont fait qu’une bouchée des Steelers de Pittsburgh, l’emportant au compte de 33 à 3, dimanche soir, au Gillette Stadium.

Menée par un Tom Brady en grande forme, l’attaque des vainqueurs a récolté 465 verges de gains. Le pivot de 42 ans a complété 24 de ses 36 passes tentées pour 341 verges et trois touchés. Il s’agissait de la 88e fois que le numéro 12 amassait plus de 300 verges, ce qui le place maintenant au troisième rang de l’histoire dans cette catégorie.

Contre les Steelers, Brady a trouvé Phillip Dorsett à deux occasions dans la zone des buts. Le receveur de passes se retrouve ainsi à un seul majeur de son sommet en carrière, lui qui en avait inscrit trois en 2018. Josh Gordon a été l’autre récipiendaire d’une offrande du quart dans la zone payante.

De son côté, Julian Edelman a attrapé six des 11 passes envoyées dans sa direction pour 83 verges. Il est subséquemment devenu le cinquième joueur de l’histoire des «Pats» à franchir le cap des 500 réceptions.

De l’autre côté du ballon, la défensive n’a pas donné beaucoup de chance au quart-arrière Ben Roethlisberger et ses coéquipiers en attaque. Le maraudeur Devin McCourty s’est d’ailleurs démarqué avec six plaqués, dont cinq en solitaire, et une interception.