/sports/tennis
Navigation

Internationaux des États-Unis: un 4e titre pour Nadal

La raquette espagnole défait Daniil Medvedev en cinq manches pour remporter le US Open

Coup d'oeil sur cet article

NEW YORK | Les Internationaux des États-Unis 2019 n’auraient probablement pu se terminer de façon plus spectaculaire. Dans un match haut en rebondissements, Rafael Nadal est parvenu à venir à bout de Daniil Medvedev après une bataille de 4 h 51 min pour remporter son quatrième titre à Flushing Meadows.

L’Espagnol l’a emporté en cinq longues manches de 7-5, 6-3, 5-7, 4-6 et 6-4.

Il s’agissait également d’une 19e victoire majeure, et ce, en 27 finales en carrière. Il n’est plus qu’à un gain en Grand Chelem d’égaler le record de 20, détenu par Federer.

Photo AFP

Quelle bataille !

Daniil Medvedev n’a pas à rougir de l’opposition qu’il a offerte au deuxième joueur mondial. La meilleure façon de décrire son match de dimanche est probablement de dire qu’il a tout simplement refusé de mourir jusqu’à la toute dernière seconde.

Il a tenu tête tout au long du match à Nadal et les deux adversaires se sont livré de très longs échanges à plusieurs reprises, au grand plaisir des spectateurs réunis dans un stade Arthur-Ashe plein à craquer.

Photo AFP

Il a démontré beaucoup de caractère malgré la qualité du jeu de Nadal et parce que ce dernier avait remporté les deux premières manches. Au troisième acte, le vent a tourné. Medvedev a tout d’abord effacé deux balles de bris à 4-4 pour finalement remporter le point et demeurer en vie. Quelques jeux plus tard, il brisait Nadal pour remporter la manche 7-5 pendant que la foule scandait « Medvedev ! ». Un scénario qu’on aurait cru impossible il y a quelques jours à peine ! On a vraiment senti le vent tourner à partir de ce moment. Le grand Russe est entré dans une zone et il a poursuivi son jeu solide lors de la quatrième manche. Au coude à coude avec Nadal jusqu’au 10e jeu, le Russe a réussi un bris fort important qui lui permettait de gagner 6-4 et de provoquer une manche ultime dans cette finale déjà très spectaculaire.

Nadal a ensuite semblé renverser la vapeur lors de la cinquième manche. Grâce à deux bris, l’Espagnol s’est amené au service en avance 5-2. Medvedev mort ? Pas tout de suite ! La raquette de 23 ans a brisé son rival sur le jeu suivant, avant de remporter son service ensuite et de faire signe à la foule de faire du bruit.

Comme un champion, Nadal a de nouveau réussi à stopper l’hémorragie et à remporter le dernier jeu pour concrétiser sa victoire avant de s’écrouler au sol, éreinté et ému.

Rafael Nadal serrant la main de Daniil Medvedev
Photo AFP
Rafael Nadal serrant la main de Daniil Medvedev

« J’ai souffert ce soir, a dit Nadal. J’avais le match en contrôle, mais Daniil a su revenir. Il connaît un été incroyable, probablement l’un des meilleurs que j’ai vus. Ce soir, tout le monde a vu pourquoi il est le quatrième joueur au monde. Il n’a que 23 ans, en plus. Sa façon de demeurer concentré et de changer le rythme du match, c’était du grand art. Il aura d’autres chances de gagner ici », a dit Nadal qui a versé quelques larmes lors d’une présentation vidéo soulignant ses 19 victoires en Grand Chelem.

Photo AFP

La paix avec la foule

Après avoir eu maille à partir avec la foule new-yorkaise durant le tournoi, Medvedev a officiellement enterré la hache de guerre avec ces derniers après sa défaite. « J’ai dit quelque chose de façon négative en début de tournoi, mais je vais le redire ce soir et, cette fois, de façon positive : c’est grâce à vous si je suis ici, a mentionné Medvedev à la foule dans son entrevue d’après match sur le court. Cette soirée restera gravée dans ma mémoire à jamais. C’est le plus gros court de tennis au monde. En troisième manche, je commençais déjà à penser à ce que j’allais dire dans mon discours d’après match, mais vous m’avez poussé à jouer mieux et je me suis battu jusqu’à la fin. Je suis un être humain, je fais des erreurs. Merci du fond du cœur », a-t-il conclu.

Mertens se reprend en double

Défaite par Bianca Andreescu en quarts de finale, en simple, la Belge Elise Mertens s’est reprise en compagnie de sa partenaire de double Aryna Sabalenka en finale dimanche, l’emportant contre Victoria Azarenka et Ashleigh Barty.

À noter que le Tchèque Jonas Forejtek a gagné le volet masculin en simple chez les juniors dimanche, tandis que la Colombienne Maria Camila Osorio Serrano a fait de même chez les filles.