/news/transports
Navigation

Chantier du REM: Les gens du REM «vivent sur un nuage»

De nombreux passagers des trains de banlieue jugent que le temps de voyagement sera plus long qu’annoncé

Chantier du REM: Les gens du REM «vivent sur un nuage»
Cédérick Caron

Coup d'oeil sur cet article

Plusieurs clients des trains de banlieue sont en colère et jugent irréalistes les solutions proposées lundi pour pallier la fermeture de deux lignes vers le centre-ville de Montréal.

• À LIRE AUSSI – Des vies chamboulées par le chantier du Réseau express métropolitain  

« Ils vivent sur un nuage », s’est exclamé Peter Khouzam rencontré à la gare de Deux-Montagnes après sa journée de travail.

Dès le 6 janvier, les trains de Mascouche et de Deux-Montagnes ne se rendront plus au centre-ville de Montréal en raison du chantier du Réseau express métropolitain (REM).

Jusqu’à l’été 2021, le train de Deux-Montagnes s’arrêtera dans l’arrondissement de Saint-Laurent, à Montréal. Les clients de la ligne la plus achalandée du réseau seront ensuite dirigés vers des navettes qui fileront vers le métro Côte-Vertu, qui les amènera ensuite au centre-ville. Et l’inverse au retour.

Karolyne Viau, photographiée à la gare de Deux-Montagnes, croit que les clients et leurs familles ne sont pas suffisamment pris en compte par les gens du REM.
Photo Cédérick Caron
Karolyne Viau, photographiée à la gare de Deux-Montagnes, croit que les clients et leurs familles ne sont pas suffisamment pris en compte par les gens du REM.

Heures de pointe

Aux heures de pointe, c’est près de 1000 passagers par départ qui débarqueront en même temps pour grimper dans des autobus. On estime que cela ajoutera 8000 personnes sur la branche ouest de la ligne orange du métro.
Parmi les solutions présentées par Mobilité Montréal lundi matin, on compte entre autres celles-ci :

  • Gratuité pour le train de Deux-Montagnes et la navette vers le métro ;
  • Des autobus entre Deux-Montagnes et le centre-ville en dehors des heures de pointe et les fins de semaine ;
  • Réduction de 30 % sur le tarif du train de Mascouche.

 

eilleur des mondes

« On nous dit que ça va nous prendre environ 1 heure 15 min pour se rendre au centre-ville, mais c’est dans le meilleur des mondes. Il faudra être le premier débarqué du train, le premier à embarquer et débarquer de l’autobus et être le premier dans le métro. Attendez qu’il neige », poursuit M. Khouzam.

Dans certains cas, le trajet sera quatre fois plus long, notamment pour les clients de la ville Mont-Royal.

« Ça me frustre profondément, peste Karolyne Viau. On nous dit que c’est le meilleur scénario, mais pour moi ce n’est même pas une option. »

Du côté du train de Mascouche, on encourage les clients du train à prendre l’autobus. S’ils veulent continuer à utiliser le train, ils s’arrêteront à la gare Ahuntsic et devront marcher pour se rendre au métro Sauvé sur un secteur de la ligne orange déjà saturé aux heures de pointe.

À compter de l’été 2021, c’est toute la ligne de train de Deux-Montagnes qui sera fermée, jusqu’à l’ouverture du REM prévu pour 2023. Aucun scénario n’a encore été présenté pour cette situation.