/news/green
Navigation

Dorian fait des heureux sur la Côte-Nord

Dorian
courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

La tempête post-tropicale Dorian a créé des vagues si hautes près de Sept-Îles que de nombreux surfeurs nord-côtiers en ont profité pour exercer leur sport préféré.

«C’était vraiment beau. C’était écœurant», raconte Frédérick Dumoulin, propriétaire du Surfshack à Sept-Îles.  

Il a surfé pendant quatre heures dimanche avec un groupe d’amis dans le Petit-Havre de Matamec, à une trentaine de kilomètres à l’est de Sept-Îles.  

 

Dorian
courtoisie

 

«Quand il y a des ouragans qui s’en viennent, on sait que ça va être les plus grosses vagues. Ça fait des vagues de super qualité», lance le grand gaillard aux cheveux frisés.   

Dans ces conditions, la houle océanique provenant des restes de l’ouragan meurtrier se combine aux vents du nord, et cela génère des vagues lisses, ce qui facilite la glisse de la planche de surf sur l’eau.  

Malgré son expérience, Frédérick Dumoulin a tout de même culbuté dans les bouillons des vagues, ce qu’on appelle communément «la machine à laver».  

 

Dorian
courtoisie

 

«C’est sûr que je me suis fait ramasser. Tu restes sous l’eau pendant 8 secondes», admet le Septilien, qui a fait des chutes d’une hauteur équivalente à deux étages sur une eau dure «comme du béton». 

Comme la saison des ouragans bat son plein, d’autres ouragans en perte de vitesse pourraient frapper la Côte-Nord cet automne. «Si on a ça 4 ou 5 fois à l’automne, on tripe ben raide», lance-t-il.