/sports/tennis
Navigation

«Elle ne s’est pas laissée intimider» - Sylvain Bruneau

«Elle ne s’est pas laissée intimider» - Sylvain Bruneau
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

Le nom de Bianca Andreescu résonne encore partout au Canada et à travers le monde alors qu’elle a remporté les Internationaux des États-Unis devant l’Américaine Serena Williams.

Si Andreescu flotte encore sur son nuage, c’est également le cas pour ses partisans, mais aussi pour son entraîneur, Sylvain Bruneau. Ce dernier a d’ailleurs révélé que sa protégée a joué un match quasiment parfait.

«En demi-finale et en quart de finale, Bianca avait eu un lent début de match», a souligné Bruneau, lundi, lors d’un entretien au réseau TVA Sports. «Du tennis de rattrapage en quart de finale. C’était primordial qu’elle commence la rencontre du bon pied. Dès l’entrée sur le terrain, elle a été capable de regarder Serena dans les yeux, de ne pas baisser la tête. Dès le premier contact avec la balle, elle y est allée franchement et avec la bonne intention. Elle ne s’est pas laissée intimider.»

«Jusqu’à 6-3, 5-1, elle jouait pratiquement un match sans faute. Un excellent match. On doit l’admettre, Serena ne jouait pas son meilleur tennis, mais dans le cas de Bianca, le départ, la deuxième manche, c’était de l’excellent tennis de sa part», a ajouté l’entraîneur.

Et si Williams n’a pas démontré ce dont elle était capable, mis à part quelques parties à la deuxième manche, c’est en grande partie en raison de la performance d’Andreescu.

«Serena n’a pas joué son meilleur tennis, ça va de soi, a continué Bruneau. Mais elle avait joué de façon très solide en demi-finale, encore mieux en quart de finale. Elle connaissait un excellent tournoi. Elle n’était pas blessée. Elle est arrivée en finale en parfaite condition.

«Le fait que Serena n’a pas joué un bon match, on peut l’attribuer au fait que Bianca a joué un excellent match. Elle a fait les choses qu’il fallait faire pour mettre Serena sur la défensive, en difficulté. Il y avait deux ou trois trucs qui étaient très importants, qui étaient très clairs. Elle les a réussis à la perfection. On savait que ça allait incommoder Serena. Je dirais que c’est un peu des deux.»

La suite des choses est plus inconnue pour Andreescu alors que son calendrier a été quelque peu altéré en raison des récents événements. Toutefois, une qualification aux finales de la WTA à Singapour, réunissant les huit meilleures joueuses de la saison, est manifestement un objectif.