/finance/business
Navigation

Mine de diamant: Osisko veut mettre la main sur Stornoway

mine stornoway
Photo Marie-Ève Dumont

Coup d'oeil sur cet article

Stornoway, qui exploite une mine de diamant dans le Nord-du-Québec, s’est mis à l’abri de ses créanciers, lundi, et elle s’est entendue avec Osisko et ses créanciers qui l’avaleront sans débourser un sou, mais qui se chargera de sa dette.

Stornoway, qui exploite une mine de diamant dans le Nord-du-Québec, s’est mis à l’abri de ses créanciers, lundi, et elle s’est entendue avec Osisko et ses créanciers qui l’avaleront sans débourser un sou, mais qui se chargera de sa dette

«Aux termes de la transaction d’offre d’achat sans comptant, Osisko verra son flux diamantifère de 9,6% maintenu sur la mine Renard et continuera de recevoir des livraisons relatives au flux, et a accepté de réinvestir ses produits issus du flux pour une période d’un an à compter de la date de clôture de la transaction d’offre d’achat sans comptant», a annoncé Osisko lundi matin par communiqué.

Osisko et certains créanciers ont prévu un fonds de roulement de 20 M$ pour maintenir les activités de la mine.

Plus tôt par communiqué, Stornoway a annoncé qu’elle devait se restructurer parce qu’elle perd de l’argent et que son fonds de roulement est insuffisant. Elle évoque la «pression à la baisse continue sur le prix du marché du diamant brut» et un «niveau élevé d’endettement» pour expliquer ses difficultés financières, notamment pour rembourser sa dette.

Stornoway a tenté dans les derniers mois de trouver un acheteur, mais ce processus «n’a abouti à aucune offre d’achat par un tiers admissible acceptable». Dans les circonstances, la compagnie minière estime que la protection en vertu de la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies est sa meilleure option.

Les transactions d’actions de la compagnie ont été suspendues à la Bourse de Toronto. L’action de Stornoway ne valait que 2 cents lors de sa dernière négociation.

Le projet Renard est le premier complexe minier de diamant en exploitation au Québec. Il est situé à environ 250 km au nord de la communauté crie de Mistissini et à 350 km au nord de Chibougamau.

Stornoway prévoit une production annuelle de diamants de 1,8 million de carats ces dix prochaines années.