/finance/business
Navigation

La pénurie de main-d’œuvre affecte deux Tim Hortons de Sherbrooke

Coup d'oeil sur cet article

SHERBROOKE | Les salles à manger de deux restaurants Tim Hortons de Sherbrooke étaient fermées lundi matin, une situation directement reliée à la pénurie de main-d’œuvre observée en ce moment au Québec.  

Les clients du Tim Hortons de la rue King Ouest se sont butés à des portes closes parce que trois employés qui étaient à l’horaire ne se sont pas présentés. La direction a donc été forcée d’offrir le service au volant uniquement.  

«On arrive à remplir nos horaires, mais de justesse. Nous sommes au minimum, alors ça fait en sorte que quand des employés ne peuvent se présenter pour quelconque raison, ça nous met dans une situation problématique», a expliqué Denis Bourque, franchisé Tim Hortons.  

Un problème de main-d’œuvre affecte également l’autre établissement Tim Hortons où la salle à manger n’était pas ouverte lundi matin. Il s’agit d’un restaurant situé dans l’arrondissement Saint-Élie. La salle à manger y est fermée le jour depuis la rentrée scolaire. Bonne nouvelle, toutefois, l’embauche d’une employée permettra la réouverture à partir de mardi.  

«On réussit à embaucher des gens, mais on en prendrait plus, c’est évident, a indiqué M. Bourque. Ça prend des programmes pour nous aider à embaucher des immigrants, je pense que ça peut être une solution.»