/news/green
Navigation

La tempête Dorian aurait pu faire cinq victimes aux Îles

Un bateau a réussi à braver la tempête malgré des problèmes mécaniques

Coup d'oeil sur cet article

 Dorian aurait bien pu faire cinq victimes en mer ce week-end au large des îles de la Madeleine, mais le capitaine d’un bateau de pêche aux prises avec des problèmes mécaniques a réussi à braver la tempête après avoir envoyé un appel de détresse. 

 « Ils nous ont appelés pour nous faire part d’un problème. C’était vraiment une bonne idée, parce qu’on ne veut pas faire ce genre de démarches au moment [où] le bateau commence à couler, alors que les conditions [météorologiques] étaient mauvaises », a confirmé au Journal le major Mark Gough, officier aux affaires publiques des Forces maritimes de l’Atlantique. 

 C’est samedi soir en plein cœur du passage de Dorian que le branle-bas de combat s’est enclenché après que le Centre conjoint de coordination des opérations de sauvetage à Halifax, en Nouvelle-Écosse, ait reçu l’appel de détresse du navire qui était dans le secteur des îles de la Madeleine, pris en mer. 

 « Ils ont nous dit que c’était “make or break” [ça passe ou ça casse], en raison de problèmes hydrauliques. Nous avons dépêché deux bateaux de la garde côtière qui étaient dans le secteur. Un hélicoptère Cormorant a aussi été mis en état d’alerte », a expliqué le major Gough. 

 Grosses rafales 

 Malgré des rafales allant de 70 à 120 km/h et des vagues de 12,8 mètres au large de l’archipel, le bateau de pêche qui transportait cinq personnes a pu se rendre au port de Cap-aux-Meules par lui-même dans la nuit de samedi à dimanche. 

 « Au final, personne ne s’est retrouvé à l’eau. Les bateaux de la garde côtière les ont escortés jusqu’au port, pour s’assurer que tout allait bien jusqu’à la toute fin », conclut le major Mark Gough. 

 Selon nos informations, le bateau de pêche impliqué dans cet incident est déjà reparti des îles de la Madeleine. 

 Bien préparé 

  •  De son côté, la ministre de la Sécurité publique Geneviève Guilbault a tiré un bilan positif des dégâts causés par la tempête post-tropicale Dorian, alors que « rien de majeur » n’est survenu. 
  • ÉCOUTEZ Joël Arseneau, député des îles de la Madeleine à QUB radio:

 « Je veux saluer le travail, la préparation, qui a été très bien faite [et] a contribué à atténuer l’ardeur du passage de l’ouragan », a-t-elle déclaré lundi en point de presse. 

 La ministre a aussi abordé le préoccupant problème de l’érosion des berges, qui frappe l’archipel et qui a été accélérée ce week-end. 

 « On a une équipe qui est installée sur place pour travailler avec [les Madelinots], pour voir ce qu’on peut faire pour ce problème-là, qui est très répandu », a-t-elle indiqué, disant que les endroits les plus urgents seront traités en priorité. 

 – Avec Le Journal de Québec