/sports/tennis
Navigation

«Bianca est là pour dominer pendant des années» - Louis Borfiga

«Bianca est là pour dominer pendant des années» - Louis Borfiga
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Le couronnement de la Canadienne Bianca Andreescu aux Internationaux des États-Unis est le premier d’une longue série, assure le vice-président du développement de l’élite chez Tennis Canada, Louis Borfiga.

«Bianca est là pour dominer le tennis féminin pendant des années», a-t-il affirmé au réseau TVA Sports, mardi.

La suite comportera certes son lot de défis, mais Borfiga est optimiste qu’Andreescu sera capable de rester sur terre malgré tous les nouveaux changements dans sa vie.

«Ça va être un beau défi de gérer la pression médiatique et les attentes du public. L’important, c’est qu’elle soit bien entourée, a-t-il soutenu. Au niveau de l’encadrement technique avec Sylvain Bruneau et toute son équipe, il n’y a pas de souci. C’est la même chose avec son agent.

«Ce ne sera pas facile parce que c’est nouveau pour elle, mais j’ai confiance qu’elle va arriver à gérer tout ce déferlement.»

Plus que mission accomplie

Pour celui qui est arrivé à Montréal en 2006 après avoir travaillé notamment avec les Français Gaël Monfils et Jo-Wilfried Tsonga, c’est plus que mission accomplie. Borfiga ne pensait pas qu’un représentant de l’unifolié allait remporter si rapidement un titre du Grand Chelem.

«Incontestablement, c’est ma plus grande victoire. C’est une consécration certaine.

«Gagner un Grand Chelem, c’est au-delà de mes espérances. C’était plus qu’un objectif ultime, c’était un rêve. L’objectif était d’avoir des joueurs dans le top 50 mondial, si possible parmi les 10 premiers.»

Le sacre inespéré de l’Ontarienne de 19 ans à Flushing Meadows provoquera une explosion des inscriptions à des cours de tennis partout au pays dans les années à venir, croit Borfiga.

«Il va falloir être prêt à accueillir beaucoup de jeunes filles dans les divers clubs du Canada», a-t-il noté.

Modérer les attentes

Qu’est-ce qui attend maintenant Andreescu d’ici la fin du calendrier?

«D’ici la fin de la saison, elle devrait participer à trois ou quatre tournois, dont deux en Chine. Il ne faudra pas être trop exigeant envers Bianca», a tempéré Borfiga, qui est à l’origine du partenariat fructueux entre Andreescu et l’entraîneur Sylvain Bruneau.

«Bianca ne peut pas gagner tous les tournois, a-t-il enchaîné. Je suis déjà tourné vers l’année prochaine. Elle en a tellement fait jusqu’à maintenant cette année. Le reste n’est que du bonus.»

Après quelques jours de repos, la nouvelle numéro cinq mondiale prévoit reprendre du service à l’occasion du tournoi de catégorie Premier de la WTA à Pékin, en Chine, qui se déroulera du 28 septembre au 6 octobre. Soulignons que l’événement sera diffusé à TVA Sports.