/sports/hockey
Navigation

«L’an dernier, tout était de ma faute» -Evgeni Malkin

«L’an dernier, tout était de ma faute» -Evgeni Malkin
AFP

Coup d'oeil sur cet article

La dernière saison a été certes la moins satisfaisante de la carrière d’Evgeni Malkin, autant individuellement que collectivement, et il souhaite revenir en force afin d’aider les Penguins de Pittsburgh à renouer avec le succès.

Limité à 72 points en 68 rencontres, l’attaquant-vedette des Penguins a marqué seulement 21 fois, soit deux fois moins qu’au cours de la campagne précédente. Ses performances en offensive n’ont pas aidé la cause des siens qui se sont qualifiés difficilement pour les séries éliminatoires, avant d’être balayés par les Islanders de New York au premier tour.

Maintenant, il est temps pour lui d’effacer le négatif et de recommencer à zéro. Et sa préparation des dernières semaines n’a pas été prise à la légère : entraînements sur glace intenses, pas d’alcool, un menu composé entre autres de salades et des nuits de sommeil plus hâtives que tardives. Celui ayant perdu 7 lb a d’ailleurs fait appel à une entreprise spécialisée dans la livraison à domicile de repas santé. En quête d’une quatrième coupe Stanley à vie, le Russe sait qu’un autre sacre passera inévitablement par une production plus soutenue de sa part.

«C’est mon défi, je sais que je le peux, a commenté l’homme de 33 ans au site The Athletic. L’an dernier, tout était de ma faute. [...] Je n’ai pas offert mon jeu à 100 %. Je crois toujours être meilleur que ça.»

«Je sens encore que je pense lorsque je me trouve sur la glace. Mais peut-être que c’est seulement quand vous êtes plus vieux que vous vous demandez comment mieux jouer.»

Trois années importantes et plus encore

Toutefois, Malkin regarde aussi à plus long terme et veut demeurer dans le giron des Penguins en dépit des rumeurs de transaction ayant circulé à propos de nombreux porte-couleurs de l’organisation cet été. Il ne se voit vraiment pas sous d’autres cieux.

«Ce sera trois grosses années, a-t-il admis à propos de la période restante à son contrat de huit ans et de 76 millions $. Je veux tout le temps donner mon 100 %... et j’espère signer pour trois autres saisons à Pittsburgh.»

«Avec cette formation, nous avons une véritable chance de gagner à nouveau. J'y crois, car nous comptons sur des professionnels au sein de l'équipe, a-t-il également émis. Mon désir est de remporter la coupe une quatrième fois. Peu de Russes ont réussi pareil exploit et je serais le seul. C'est mon objectif. [...] Je veux être affamé, le hockey est important pour moi et c’est fondamental.»