/finance/business
Navigation

Le PDG d’Element AI nie vouloir quitter le navire

La firme soutient qu’il s’agit de rumeurs infondées

Le grand patron et cofondateur d’Element AI, Jean-François Gagné, est le premier actionnaire (non majoritaire) de l’entreprise avec sa société Corporation Paragon Inc.
Photo tirée de Twitter Le grand patron et cofondateur d’Element AI, Jean-François Gagné, est le premier actionnaire (non majoritaire) de l’entreprise avec sa société Corporation Paragon Inc.

Coup d'oeil sur cet article

Le PDG d’Element AI, Jean-François Gagné, nie vouloir quitter la jeune firme qu’il a cofondée en se négociant un parachute doré, comme l’a soutenu The Logic dans un reportage publié hier.

« Nous n’avons pas l’habitude de commenter les rumeurs, mais souhaitons souligner que cet article contient un nombre alarmant de faussetés et d’allégations basées sur des rumeurs », a indiqué au Journal Kevin Clark, directeur des relations publiques d’Element AI, qui aide les entreprises à mieux gérer leurs données grâce à l’intelligence artificielle.

Hier, The Logic a mentionné qu’une nouvelle ronde de financement de 100 millions $ d’Element AI, menée par la Caisse de dépôt et placement du Québec, avait été retardée en raison « de complications autour de la négociation des indemnités de départ de Gagné ».

Investissement discutable

Des informations démenties par Element AI, qui s’est empressée de vouloir remettre les pendules à l’heure, allant jusqu’à accuser le média de rapporter des « rumeurs ».

La question d’éventuelles indemnités de départ survient quelques semaines après que Québec ait effectué un investissement en capital-actions de 25 M$ à la start-up, sans que l’argent soit conditionnel à un quelconque projet d’investissement.

L’entreprise, qui ne divulgue pas ses résultats financiers, ne roulerait pas sur l’or, avec un chiffre d’affaires de moins de 10 millions $ au dernier exercice ayant pris fin le 31 janvier, selon The Globe and Mail.

Malgré cette situation, Le Journal a révélé que son PDG, Jean-François Gagné, et son épouse Anne Martel, v.-p. aux opérations, se sont acheté une maison de 2,1 M$ dans la métropole au cours de l’été.

Quand Le Journal a demandé au gouvernement s’il avait imposé ses conditions pour éviter que son investissement de 25 M$ serve à payer des indemnités de départ aux dirigeants d’Element AI, Mathieu St-Amand, l’attaché de presse du ministre de l’Économie Pierre Fitzgibbon, n’a pas pu répondre à la question par oui ou par non.

De son côté, le directeur général de l’Institut sur la gouvernance, Michel Nadeau, a rappelé qu’il n’est pas souhaitable que le PDG d’une entreprise porte en même temps le chapeau de président du conseil, ce qui est le cas avec Element AI.

– Avec la collaboration de Jean-François Gibeault

Element AI

  • Fondation : 2016
  • Siège social : Montréal

Financement

  • 2017 : ronde de 137 M$
  • 2018 : prêt de 5 M$ d’Ottawa
  • 2019 : investissement en capital-actions de 25 M$ US de Québec