/entertainment/movies
Navigation

Dans l’univers de Stephen King

Le studio montréalais Rodeo FX a créé des effets visuels de Ça : Chapitre 2

Le studio montréalais Rodeo FX a animé le personnage de Pennywise dans la conclusion du film d’horreur Ça : Chapitre 2.
Photo courtoisie, Warner Bros Le studio montréalais Rodeo FX a animé le personnage de Pennywise dans la conclusion du film d’horreur Ça : Chapitre 2.

Coup d'oeil sur cet article

C’est grâce au talent québécois que le clown Pennywise livre ces temps-ci son dernier combat à l’écran dans Ça : Chapitre 2. Quelque 220 artistes ont conçu les effets visuels de la bataille finale dans les studios de Rodeo FX, à Montréal.

Franc succès au box-office mondial depuis sa sortie, vendredi dernier, Ça : Chapitre 2 représente une « belle vitrine » pour les Québécois, selon Arnaud Brisebois, superviseur des effets visuels chez Rodeo FX. Et pas simplement pour le studio qui a porté le récit à l’écran, mais bien pour l’industrie locale en entier.

« C’est très rare qu’un studio montréalais a accès à un personnage principal comme Pennywise ; la plupart du temps, les studios américains vont faire confiance à des grosses boîtes de Londres ou des États-Unis. C’est l’fun qu’ils nous aient fait confiance à nous. Une vitrine d’avant-plan comme ça, c’est important pour toute la communauté d’effets visuels de Montréal, un pas important qui peut nous aider à gagner encore plus leur confiance pour l’avenir », insiste-t-il.

Arnaud Brisebois et quelque 220 artistes visuels ont ainsi donné vie au clown diabolique pour le dénouement de la saga d’horreur, jadis imaginée par Stephen King. Leur travail a permis à Pennywise d’emprunter différentes formes physiques dans son dernier affront avec les membres du Losers’ Club, les protagonistes principaux interprétés, entre autres, par Jessica Chastain, James McAvoy et Bill Hader.

Arnaud Brisebois
Photo courtoisie
Arnaud Brisebois

Onze mois de travail

L’équipe de Rodeo FX s’est retrouvée en terrain connu, en septembre dernier, lorsqu’ils ont amorcé leur travail sur Ça : Chapitre 2, ayant travaillé sur le volet précédent. Mais le défi a été d’une tout autre envergure cette fois-ci, la tâche de travail étant nettement supérieure. Un exemple ? Arnaud Brisebois et ses artistes ont cette fois-ci créé 400 plans, alors qu’ils en avaient réalisé 100 il y a deux ans.

« Dans ce cas-ci, le mandat était assez gros. On devait faire une reproduction totale par ordinateur de l’acteur Bill Skarsgård dans son personnage de Pennywise qui allait le remplacer et faire tout ce qu’il aurait fait lui-même sur le plateau. Ça a demandé beaucoup de travail et de recherche pour atteindre un niveau de réalisme aussi convaincant », explique-t-il.

Onze mois de travail (de septembre 2018 à août 2019) ont été nécessaires pour accomplir cette tâche. Car, même s’ils avaient œuvré sur le personnage dans le passé pour les besoins de Ça : Chapitre 1, l’équipe de Rodeo FX a dû faire table rase et repartir à zéro.

« D’un point de vue technologique, ça n’aurait pas été sage de bâtir à partir de ce qui avait déjà été fait dans le passé. Dans notre milieu, c’est incroyable à quelle vitesse ces choses-là évoluent. On est repartis à neuf avec des nouvelles technologies plus avancées nous permettant d’avoir plus de détails et de flexibilité en bout de ligne », explique Arnaud Brisebois.