/sports/hockey/canadien
Navigation

«Duchene aurait été heureux à Montréal» - Patrick Roy

Coup d'oeil sur cet article

L’attaquant Matt Duchene a paraphé un contrat à long terme avec les Predators de Nashville à l’ouverture du marché des joueurs autonomes le 1er juillet dernier. Toutefois, Marc Bergevin et le Canadien de Montréal ont bien failli frapper un grand coup avec le dynamique joueur d’avant.

En effet, Duchene a été séduit par Montréal et l’organisation du Canadiens, mais a finalement opté pour poursuivre sa carrière au Tennessee.

«Je pense que Duchene aurait été très heureux avec le Canadien, a souligné son ancien entraîneur-chef avec l’Avalanche, Patrick Roy, mercredi, à TVA Sports. Je pense qu’il est sincère lorsqu’il dit qu’il a adoré sa rencontre avec Marc Bergevin et M. Molson.»

«Ça fait longtemps qu’on sait que "Duchy" regardait du côté de Nashville et qu’il était attiré vers eux. Je suis convaincu que le Canadien a tout fait pour le séduire. Je suis convaincu que lui, quelque part, a eu une décision plus compliquée que prévu.»

Matt Duchene
Photo AFP
Matt Duchene

Pas d’amertume

Roy s’est également ouvert sur le processus de sélection du nouvel entraîneur-chef des Sénateurs d’Ottawa, dont il a fait partie. Même si les services de Roy n’ont pas été retenus, étant coiffé au fil d’arrivée par D.J. Smith, celui qui entraîne les Remparts de Québec dans la LHJMQ n’est pas du tout amer.

«La rencontre avec les Sénateurs en était une pour vivre une expérience, a confié Roy. Les deux dernières fois où j’avais eu des entrevues, c’était avec Pierre Lacroix au Colorado et avec Joe Sakic. J’en ai eu une troisième avec Marc Bergevin. C’était plus des entrevues qui sont allées rapidement, moins détaillées. Je dois avouer que celle avec les Sénateurs a duré presque 6h15 où on discutait de toutes les situations qui pouvaient arriver.»

«J’ai bien aimé l’expérience. Le résultat final n’était pas nécessairement important. Ce n’était pas une déception, mais une opportunité pour moi de démontrer que j’avais encore de l’intérêt, et ce que je suis capable de faire, à gens qui ne me connaissaient peut-être moins.»

Roy et ses Remparts amorceront leur saison 2019-2020 de la LHJMQ dans un peu plus d’une semaine.

«Le cycle commence pour nous, a souligné Roy. Les joueurs qu’on a repêchés vont avoir 16 ans. On va en avoir cinq cette année avec l’équipe. Plus ceux qui ont été repêchés l’année passée. On a 12 joueurs qui sont nouveaux avec l’équipe. Il va falloir être patients. C’est un peu ça le défi dans lequel on voulait embarquer, c’est-à-dire avoir des jeunes, partir sur un bon cycle, et d’amener une coupe Memorial ici à Québec.»