/news/currentevents
Navigation

Lévisien accusé de leurre et d’agression sexuelle

Coup d'oeil sur cet article

Un Lévisien a été accusé d’agressions sexuelles, de leurre et de possession de pornographie juvénile sur deux victimes.

Les faits reprochés à Marc Briand dans le cas de la première victime auraient débuté il y a plus de six ans et demi, en 2013, alors que la victime avait 11 ans.

Deux chefs d’accusation de leurre ont été déposés pour des gestes qui se seraient produits sur deux ans.

Les autres infractions reprochées auraient été commises sur une adolescente qui avait 14 ans au début de la période visée, soit en août 2014.

Selon les accusations déposées contre Briand, les gestes se sont poursuivis jusqu’en janvier 2017.

Les accusations à l’endroit de cette victime font état de leurre, incitation à des contacts sexuels et agressions sexuelles.

En liberté sous conditions

L’homme de 41 ans a pu recouvrer sa liberté moyennant des conditions sévères. Il ne pourra notamment pas résider dans une maison où il y a un accès internet.

L’accusé ne pourra pas fréquenter les parcs et être en présence de mineurs, à l’exception de son jeune enfant.

Une condition a été ajoutée pour lui permettre de se rendre à la garderie chercher cet enfant.

Marc Briand a des antécédents judiciaires de voies de fait et menace pour des événements qui remontent à 2017.