/sports/baseball
Navigation

Une 10e présence dans les éliminatoires pour Russell Martin

Une 10e présence dans les éliminatoires pour Russell Martin
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

Les Dodgers de Los Angeles sont champions de leur section et le receveur québécois Russell Martin participera ainsi aux éliminatoires du baseball majeur pour la 10e fois de sa carrière. On parle donc de 10 présences en 14 saisons, ce qui est une jolie moyenne au bâton.

Il s’agit d’un bel exploit pour Martin, qui a pris part aux séries partout où il a joué : avec les Dodgers (2006, 2008, 2009), les Yankees de New York (2011, 2012), les Pirates de Pittsburgh (2013, 2014) et les Blue Jays de Toronto (2015, 2016).

Ne manque plus qu’une bague de la Série mondiale pour couronner le tout. Or, malgré ses nombreuses participations aux éliminatoires, Martin n’a jamais atteint la grande finale, s’arrêtant cinq fois en série de championnat. Les partisans des Jays se souviennent assurément des éliminations face aux Royals de Kansas City et contre les Indians de Cleveland, respectivement en 2015 et 2016.

Cette année pourrait être la bonne pour le Québécois avec les Dodgers, qui visent une participation à la Série mondiale pour une troisième année de suite. La formation de Los Angeles est devenue la première équipe à assurer sa qualification, mardi soir.

La fête dans le vestiaire

Ce septième titre consécutif dans l’Ouest de la Ligue nationale a été célébré en grand dans le vestiaire des visiteurs du Camden Yards, à Baltimore, mais les Dodgers ne veulent pas s’arrêter là.

«C’est un groupe avec lequel nous sommes arrivés à court deux ans de suite, nous ne voulons pas perdre encore», a commenté le gérant des Dodgers, Dave Roberts, cité sur le site web du baseball majeur à la suite de la victoire de 7 à 3 de son équipe face aux Orioles, mardi soir.

Cette fois, les Dodgers se sont qualifiés après 146 matchs en montrant un dossier de 94-52.

«Évidemment, c’est tôt en septembre, mais ça n’enlève rien à ce que nous avons accompli en tant qu’organisation, a poursuivi Roberts. C’est difficile, il faut bûcher pour y arriver. Donc, quand vous vivez des moments comme ça, il faut apprécier, car c’est spécial. De gagner un titre de section, c’est une chose, mais d’en gagner sept consécutifs... c’est le moment de souligner la constance de l’organisation. Le crédit revient à beaucoup de gens différents.»

À 11 victoires de l’objectif

Martin, qui a été échangé des Blue Jays aux Dodgers en janvier dernier, a certainement moins d’impact qu’à ses débuts dans le baseball majeur, mais il assure son leadership en soutenant plusieurs coéquipiers, notamment les lanceurs et les receveurs. Il a pris part à 77 parties, maintenant une moyenne au bâton de ,220 et un taux de présences sur les sentiers de ,343. Martin a aussi frappé six circuits.

«Maintenant, l’idée est de simplement se recentrer sur tout ce qu’on doit faire, soit de gagner 11 matchs au mois d’octobre», a conclu Roberts.

Neuf premières participations de Russell Martin aux éliminatoires du baseball majeur

-2006 (Dodgers) : défaite en série de division contre les Mets de New York.

-2008 (Dodgers) : victoire en série de division face aux Cubs de Chicago; défaite en série de championnat contre les Phillies de Philadelphie.

-2009 (Dodgers) : victoire en série de division contre les Cardinals de St. Louis; défaite en série de championnat face aux Phillies.

-2011 (Yankees) : défaite en série de division face aux Tigers de Detroit.

-2012 (Yankees) : victoire en série de division contre les Orioles de Baltimore; défaite en série de championnat face aux Tigers.

-2013 (Pirates) : victoire contre les Reds de Cincinnati dans le match éliminatoire de la Nationale grâce à deux circuits du receveur québécois; défaite en série de division face aux Cardinals.

-2014 (Pirates) : défaite face aux Giants de San Francisco dans le match éliminatoire de la Nationale.

-2015 (Blue Jays) : victoire en série de division contre les Rangers du Texas; défaite en série de championnat face aux Royals de Kansas City.

-2016 (Blue Jays) : victoire face aux Orioles dans le match éliminatoire de l’Américaine; victoire en série de division aux dépens des Rangers et défaite en série de championnat contre les Indians de Cleveland.