/news/health
Navigation

Christine St-Pierre ne veut pas que l’aide médicale à mourir devienne «une manière de vider des CHSLD»

Christine St-Pierre ne veut pas que l’aide médicale à mourir devienne «une manière de vider des CHSLD»
Photo Marc-André Gagnon

Coup d'oeil sur cet article

BROMONT | Disant avoir «beaucoup cheminé» depuis l’adoption de la loi sur les soins de fin de vie, la députée libérale Christine St-Pierre veut s’assurer «que l’aide médicale à mourir ne devienne pas une manière de vider des CHSLD».

Il y a cinq ans, Mme St-Pierre avait voté contre le projet loi auquel avait mené, à l’Assemblée nationale, le débat sur la question de «mourir dans la dignité».

«Sur le plan moral, j’avais beaucoup de difficulté avec ça, c’est-à-dire de laisser à des médecins la possibilité de mettre fin aux jours de personnes malades», se souvient Mme St-Pierre.

«Cette loi-là me troublait énormément, je craignais des dérapages», a-t-elle ajouté.

Elle craignait notamment que des personnes se sentent «obligées de demander l’aide médicale», sous la pression d’enfants ou de proches exténués.

Or, depuis, «ce que j’ai vu, comme histoire, ce n’est pas ça», a constaté la députée de l’Acadie.

En faveur d’un accès élargi

«J’ai pas mal cheminé», a résumé celle qui est aujourd’hui en accord avec la décision que vient de rendre la Cour supérieure, qui élargit l’accès à l’aide à mourir.

«Je pense qu’il faut même réfléchir à la question des personnes qui ont un diagnostic de maladie dégénérescente grave, qui les amène à devenir presque des légumes... Je pense qu’il y aura un débat à faire là-dessus.»

Dans tous les cas, il n’y aura pas de «formule magique» et le vote des députés, sur un enjeu aussi sensible, devra demeurer libre, selon elle.

«Je pense qu’il faut peut-être mettre aussi l’accent davantage sur les soins palliatifs, s’assurer que l’aide médicale à mourir ne devienne pas une manière de vider des CHSLD, puis de vider des maisons de personnes âgées», a-t-elle conclu.

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.