/sports/racing
Navigation

Controverse autour de la Triple Couronne de Justify

Controverse autour de la Triple Couronne de Justify
Photo d'archives AFP

Coup d'oeil sur cet article

Le cheval Justify, vainqueur de la Triple Couronne en 2018, aurait échoué à un test antidopage avant de réaliser son exploit.

C’est le quotidien New York Times qui a rapporté cette nouvelle, causant la consternation dans le monde des courses de chevaux. 

Justify aurait été testé positif à la scopolamine, une substance interdite, en avril 2018, soit un mois avant le Derby du Kentucky. Le cheval a néanmoins pu participer à cette course de même qu’au Preakness et au Belmont Stakes quand les autorités concernées ont déterminé que Justify avait probablement consommé de la nourriture contaminée. 

À la suite du reportage du New York Times, l’avocat de l’entraîneur Bob Baffert y est allé d’un plaidoyer semblable. Selon lui, aucune substance interdite n’a été fournie volontairement à Justify. Il a par ailleurs insisté sur le fait que le célèbre vainqueur de la Triple couronne avait passé avec succès plusieurs contrôles antidopage plus tard dans l’année 2018.