/sports/others
Navigation

Kaillie Humphries veut joindre l’équipe nationale américaine

Kaillie Humphries veut joindre l’équipe nationale américaine
Photo d'archives Agence QMI, SÉBASTIEN ST-JEAN

Coup d'oeil sur cet article

Un an après avoir porté plainte pour harcèlement à Bobsleigh Canada, la triple médaillée olympique Kaillie Humphries veut maintenant quitter l’équipe nationale canadienne pour joindre celle des États-Unis.

Dans un reportage diffusé jeudi soir sur CBC, l’Albertaine a indiqué ne plus se sentir en sécurité avec l’équipe canadienne. Elle estime d’ailleurs qu’il est très clair que Bobsleigh Canada ne veut plus qu’elle compétitionne avec l’équipe.

Humphries a donné une semaine à la fédération pour la libérer afin qu’elle rejoigne l’équipe américaine à l’entraînement à Lake Placid. 

La bobeuse de 34 ans poursuit d’ailleurs l’organisme pour le blocage de sa libération et pour la rupture de leur contrat concernant le code de conduite entre athlètes et entraîneurs.

En janvier dernier, la double championne olympique avait brisé le silence lors d’une entrevue à CBC. Sans préciser le type de harcèlement dont elle était victime ni l’identité de son bourreau, elle avait expliqué que son «milieu de travail était devenu toxique et qu’elle ne pouvait plus participer à des compétitions».

Une enquête était en cours depuis près d’un an, mais n’a toujours pas abouti. Ce qui l’a convaincue de finalement se tourner vers l’équipe américaine.

La décision n’a toutefois pas été facile à prendre pour Humphries. «Je veux dire merci au Canada qui m’a énormément soutenue. C’est vraiment dur. C’était ma vie. Ça a été ma carrière pendant 15 ans et tout ce dont j’ai rêvé depuis que je suis enfant.»