/lifestyle/hangout
Navigation

Les coups de coeur... d'Anne-Élisabeth Bossé

film Menteur
Photo Le Journal de Montréal, Chantal Poirier

Coup d'oeil sur cet article

Après avoir joué dans Les Appendices et la série Les Simone, la comédienne Anne-Élisabeth Bossé est devenue rapidement un visage connu du petit et grand écran québécois. Cet automne, on la retrouvera pour une troisième saison dans En tout cas, et elle fera partie de la nouvelle distribution du traditionnel Bye bye 2019. Se décrivant comme une grande épicurienne qui « n’a pas de permis de conduire à 35 ans », elle nous fait découvrir ses adresses gourmandes préférées, ainsi que sa passion pour l’art contemporain et la baignade.

Le restaurant préféré ?
 
 Vin Papillon.
Photo tirée d'Instagram, @vinpapillon
Vin Papillon.

Je suis une grande fanatique du Vin Papillon et du Liverpool House. J’aime tout ce qui se trouve sur le menu. Au Vin Papillon, on nous propose le meilleur jambon au monde. Cela n’a aucun sens comment c’est bon ! Ce sont deux bonnes tables, où j’aime aller pour me faire vraiment plaisir.

Liverpool House.
Photo tirée d'Instagram, @liverpoolhousemont
Liverpool House.
 
L’endroit pour prendre un café ? 
Café Elsdale
Photo tirée de Facebook, Café Elsdale
Café Elsdale

Le Café Elsdale, situé sur la rue Beaubien en face du Cinéma Beaubien, toujours dans mon quartier. C’est si beau que lorsque j’ai des réunions, des rencontres ou des entrevues à faire, c’est là que je vais. Je me fais même prendre en photo là ! Ah, l’équipe est super sympathique et leur café est tellement bon ! 

L’activité préférée ?  
 
J’en ai beaucoup parlé à la radio cet été ! C’est vraiment ma passion pour la piscine. Je m’en suis payé une cet été et je n’ai jamais autant profité de ma cour extérieure. C’est ridicule, car ma piscine prend presque tout l’espace de ma cour. J’habite quand même en ville ! Je pourrais passer des heures et des heures à nager ! La baignade, c’est vraiment mon dada. 
 
L’adresse secrète à découvrir ?   
 
Il y a une fontaine que personne ne connaît à Montréal. C’est à côté du Palais des congrès. C’est la Joute qui se situe à la place Jean-Paul-Riopelle. Le soir, il y a un spectacle magnifique, car il y a du feu qui surgit de l’eau. Toutes les heures, la fontaine s’allume et elle crée de la brume. C’est super beau. Cela dure 35 minutes et c’est disponible de la mi-mai à la mi-octobre. C’est une magnifique structure et j’ai l’impression qu’on ne prend pas assez le temps pour l’observer. 
 
L’événement culturel le plus couru ?  
La momenta - la biennale de l'image
Photo tirée du site web, Momentabiennale.com
La momenta - la biennale de l'image

Le Momenta –La biennale de l’image. Cela a commencé justement jeudi. C’est un événement qui se déroule partout dans le monde, et je crois que la plus connue se déroule à Venise. Cette année, j’en suis porte-parole et le thème se porte sur La vie des choses. Il y a plusieurs expositions d’art qui ont lieu dans 13 endroits partout à Montréal. C’est l’événement culturel pour démystifier et démocratiser l’art contemporain.

Que possède Montréal que les autres villes n’ont pas ? 
 
Mon Dieu ! Premièrement, c’est comme s’il y avait plusieurs Montréal : les quartiers sont tellement différents de l’un à l’autre que tu as l’impression de tout le temps voyager. Il y a également une belle quiétude. Ce n’est pas parfait, mais je n’ai pas le sentiment de me méfier lorsque je marche à Montréal.
 
Le plus beau souvenir de la métropole ?  
 
Je me souviens de ma vingtaine, lorsque j’ai fait mon entrée au Conservatoire d’art dramatique de Montréal. Pour moi, je venais de concrétiser un rêve. C’est devenu un lieu mythique et tellement important pour moi. C’est là qu’on a eu nos initiations, nos premières heures de fou à travailler, à apprendre... Il y avait aussi ce petit parc, juste en face, où l’on se réunissait tout le temps. C’était pour moi, le grand coup d’envoi !
 
Un mot pour décrire Montréal ?
 
Vivante.