/opinion/columnists
Navigation

The gate is open

Coup d'oeil sur cet article

Allongeons donc un petit demi-milliard de feuillets sur la table du désennui et partons dans une autre enivrante campagne de mensonges en paquets de 100, de salissage tout le tour de la tête et de promesses dessinées dans de la poudre d’escampette. Quarante jours de folle récréation entre deux innocents océans plastifiés où l’on barbouille le paysage d’un pays qui ne tiendra que par des tie-wraps. Attention, nous sommes à la recherche de 27 millions de « X ». Cette fois, c’est votre bulletin que l’on veut dans l’urne. Pour les cendres, on reviendra.

PLEIN DE BONBONS

Haute stratégie le Jour Premier alors qu’un Maxime Bernier affrontera Maxime Bernier. Enfin, nous saurons combien il y a d’imbéciles dans ce comté.

Est-ce que la jolie tête heureuse d’Andrew Scheer saura séduire au Québec, là où on aime tant Sophie et Justin, qu’ils se déguisent ou non ? Les fins analystes auront noté que l’élection aura lieu 10 jours avant l’Halloween.

Yves-François Blanchet, dont les parents ont probablement trouvé le prénom dans un moment d’hésitation, peut-il faire renaître le Bloc ? Toute une question quand on sait que la maison-mère provinciale est sans chef, sans le sou, en déroute.

Jagmeet Singh, lui, aura beau sortir ses plus beaux turbans, il aura toujours un look de troisième. Et bonne chance, Madame May.

Allez, qu’on rie un peu ! Pour commencer, promettez que vous allez promettre.

PETIT GUIDOU

  • Période électorale. Le temps idéal pour installer un œil magique à votre porte.
  • Eugenie Bouchard change de chum et monte de trois rangs au classement mondial.
  • Chez les libéraux du Québec, Pierre Arcand tient bien le gouvernail, mais le bateau n’est plus dans l’eau.
  • Signe des temps, l’ordinateur
  • nous aura incités à jeter l’encre.
  • Au théâtre, riez à la température de la pièce.

À DEMAIN

Comme si une élection allait changer quelque chose.