/entertainment/music
Navigation

Après le départ de Céline Dion, le Colosseum de Las Vegas rénové par des Montréalais

Scéno Plus a rénové l’ancien théâtre de Céline à Vegas

Coup d'oeil sur cet article

Quelques semaines après le départ de Céline Dion, le Colosseum de Las Vegas a fait l’objet d’une cure de jouvence. Le populaire théâtre du Caesars Palace a été rénové par la compagnie montréalaise Scéno Plus, qui était aussi derrière la construction de la salle, en 2003. 

C’est une véritable course contre la montre que l’équipe de Scéno Plus a vécue, cet été. Pour rénover le Colosseum, la compagnie n’a eu droit qu’à sept petites semaines à l’intérieur du Caesars Palace. 

« On ne pouvait pas dépasser parce qu’il y avait déjà des spectacles programmés au calendrier », explique Benoît Panaccio, vice-président design & construction de Scéno­­­ Plus. 

L’entreprise québécoise, qui existe depuis 35 ans, a été choisie pour rafraîchir le théâtre, car elle connaissait bien les lieux. En 2003, quelques années après avoir conçu à Vegas les théâtres pour les spectacles Mystère et O, du Cirque du Soleil, elle avait été mandatée pour construire le Colosseum, qui devait alors accueillir Céline Dion et son A New Day

Seize ans plus tard, le théâtre de la Strip avait besoin d’un rafraîchissement. « Il y a eu pas loin de 10 millions de personnes qui se sont assises dans cette salle-là depuis sa construction, mentionne Olivier­­­ Berthiaume-Bergé, président et chef de l’exploitation de Scéno Plus. [...] On était les mieux placés pour faire les travaux, car on connaissait bien le projet. » 

Keith Urban s’y est produit en spectacle récemment.
Photo courtoisie, Denise Truscello
Keith Urban s’y est produit en spectacle récemment.

Nouvelle configuration 

Pendant un an, dans ses bureaux de Montréal, la compagnie a travaillé sur le réaménagement de la salle de 4470 places et son design intérieur. « Au départ, le Caesars voulait surtout changer les systèmes de son, d’éclairage et de vidéo pour s’assurer d’être encore parmi les meilleurs au monde », dit Benoît Panaccio. 

Mais les Québécois sont arrivés avec une idée qui a emballé les dirigeants du Caesars : installer un ascenseur automatique devant la scène qui permet de changer la configuration des sièges. « On peut ainsi moduler le plancher pour avoir des gens assis ou debout dans une fosse en admission générale », dit Olivier­­­ Berthiaume-Bergé. 

En tout, les rénovations ont coûté 15 M$ au Caesars, selon Benoît Panaccio. À l’époque, la construction du Colosseum s’était élevée à 95 M$. Une trentaine d’employés de Scéno Plus ont travaillé sur les rénovations. 

Samedi dernier, le chanteur country Keith Urban a inauguré le nouveau théâtre. « Le spectacle avait été programmé avec la foule debout devant la scène, dit Benoît Panaccio. Avoir près de 400 personnes debout à l’avant, ça ajoute de l’énergie. »