/news/politics
Navigation

NPD: relancer le secteur de l’automobile et poursuivre l’œuvre de Jack Layton

Coup d'oeil sur cet article

 Les néo-démocrates veulent relancer l’industrie automobile en Ontario et poursuivre l’œuvre de Jack Layton au Québec.

Le chef Jagmeet Singh propose de bonifier la subvention du fédéral pour les véhicules sans émission, en s’assurant qu’elle s’applique aussi à des voitures construites au Canada. Ainsi, jusqu’à 5000 $ seraient alloués par un gouvernement néo-démocrate aux acheteurs de véhicules fabriqués ici, a-t-il promis devant l’usine General Motors (GM) d'Oshawa, en Ontario.

«Nous voulons nous assurer que notre stratégie manufacturière puisse inclure des mesures pour les autos qui soient construites au pays», a-t-il ajouté.

«Nous voulons construire les voitures du futur ici au Canada, ici à Oshawa», a-t-il ajouté.

Cette mesure fait partie de plusieurs autres que le NPD souhaite implanter pour rebâtir le secteur automobile. M. Singh a ainsi promis de remettre sur la table 300 millions $ pour le Fonds d’innovation pour le secteur de l’automobile, un secteur névralgique pour le pays. Le chef néo-démocrate a accusé les libéraux et les conservateurs d’avoir donné des chèques en blanc à des multinationales. Il a promis que s’il était élu, les investissements du gouvernement à l’industrie automobile seraient liés à de réelles obligations.

Québec: poursuivre l’œuvre de Jack Layton

Par ailleurs, le néo-démocrate Jagmeet Singh croit toujours qu’il est possible de convaincre les électeurs du Québec de voter pour le NPD et promet de poursuivre l’œuvre de Jack Layton.

«On va continuer le travail que Jack Layton a commencé», a-t-il ajouté, promettant de bâtir ensemble «une meilleure société».

«On va voir une grande annonce au Québec (Sherbrooke) où on va annoncer notre vision pour le Québec, a-t-il ajouté. C’est une vision basée sur ce que M. Layton a commencé, une vision où on tient les mains entre les progressistes du Québec avec [ceux] du Canada.»

Séduits par l'homme qu'ils appelaient affectueusement «Jack», les Québécois ont fait élire 59 députés du NPD, lors des élections du 2 mai 2011. Au total, la vague orange avait envoyé 103 élus néo-démocrates à Ottawa, ce qui était les meilleurs résultats de l’histoire de la politique canadienne. Quelques mois après, il a annoncé qu’il combattait un second cancer et est finalement mort, le 22 août de cette année-là à sa résidence de Toronto.

En entrevue avec le Journal de Montréal, le chef adjoint du NPD, Alexandre Boulerice, a indiqué en août dernier que sa formation politique «se positionne d’emblée comme un allié du Québec».

«On est prêt à s’asseoir pour en discuter avec le gouvernement du Québec, avait précisé le lieutenant politique des néo-démocrates au Québec. On est ouverts à l’idée d’un rapport d’impôt unique. Notre préoccupation touche les emplois. On voudrait avoir un plan pour s’assurer qu’il n’y aura pas de perte d’emplois à Jonquière et à Shawinigan.»