/sports/football/alouettes
Navigation

«Je déteste perdre» –Eugene Lewis

Eugene Lewis (87)
Photo Agence QMI, Rick Elvin Eugene Lewis (87)

Coup d'oeil sur cet article

REGINA | Malgré un bel effort contre les Roughriders, on pouvait facilement lire la déception sur les visages des joueurs des Alouettes.

Parmi eux, il y avait celui du receveur Eugene Lewis, qui a fini la rencontre avec une récolte de 130 verges et un touché.

« Je déteste perdre, a-t-il souligné. Même si j’ai connu un bon match, je n’en ai pas assez fait pour permettre à mon équipe de l’emporter.

« Ce n’était pas suffisant. Je dois en faire plus. On doit trouver une façon de s’améliorer et de remporter des victoires. »

Lewis croit que l’attaque a manqué d’exécution lors de ses opportunités ratées en début de rencontre.

« On doit être simplement meilleurs et être plus affamés lorsqu’on approche la zone payante », a ajouté le numéro 87 des Alouettes.»

Kristian Matte, pour sa part, a lancé des fleurs à Lewis.

« Il n’y a personne qui peut le contrer, a-t-il mentionné. Eugene peut capter le ballon, peu importe où il est sur le terrain. C’est remarquable.

« Je ne suis pas en mesure d’expliquer son touché. Je me disais que c’était impossible qu’il ait attrapé le ballon. C’est un receveur exceptionnel. »

La victoire avant tout

Vernon Adams fils en a ajouté une couche sur le caractère de cette formation qui n’a toujours pas de propriétaire.

« On avait besoin d’une victoire, a affirmé le quart qui a amassé 344 verges et un touché par la passe. C’est tout ce qui compte. »

Malgré tout, les propos de Lewis et d’Adams sont rassurants. Au cours des dernières années, peu de joueurs ont tenu de tels propos sur la place publique.

C’est une attitude intéressante qui est en train de s’installer dans ce vestiaire. C’est une bonne nouvelle.