/sports/huntfish
Navigation

Une nouvelle technologie au service des chasseurs

Une fois habitués à la mangeoire, les chevreuils n’ont absolument aucune crainte à manger vos appâts.
Photo courtoisie Une fois habitués à la mangeoire, les chevreuils n’ont absolument aucune crainte à manger vos appâts.

Coup d'oeil sur cet article

Les amateurs de chasse peuvent désormais compter sur une toute nouvelle technologie pour les aider à alimenter leurs sites de chasse : le Openday feeder.

Cette mangeoire intelligente fonctionne avec une cellule photo-électrique qui s’occupe de mettre en marche un circuit pour l’ouverture et la fermeture de la mangeoire. L’alimentation électrique se fait avec une batterie de 12 volts.

Les concepteurs ont prévu une consommation minimale, ce qui leur permet d’avancer que la mangeoire peut fonctionner durant plus de six mois.

Tout est en fonction de la lumière. La mangeoire s’ouvrira au lever du jour pour se fermer la nuit. Ainsi, aucun animal ne pourra vider durant la nuit votre coin appâté. Cette façon de faire développera une habitude chez le gibier, qui comprendra rapidement à quel moment il peut avoir accès à ce qu’il y a à l’intérieur.

À l’épreuve des ours

Fait important à noter, si vous apercevez des intrus qui veulent profiter de cette nourriture gratuite, vous pouvez fermer la mangeoire à distance, avec une manette qui a une portée allant jusqu’à 350 pieds. Le contrôle de votre site d’appâtage devient quasi parfait.

Elle est fabriquée en aluminium de 12 Ga d’épaisseur. L’inventeur, Fernand Roger, de Drummondville, a bien pris soin de la concevoir avec une structure solide. Elle est découpée au laser et assemblée avec plus de 80 rivets et boulons. Elle mesure 36 pouces de haut par 24 pouces de largeur et de profondeur.

Une fois habitués à la mangeoire, les chevreuils n’ont absolument aucune crainte à manger vos appâts.
Photo courtoisie

Durant sa période d’essai, il a connu différents problèmes, dont la visite d’ours noirs. C’est ainsi qu’il en est arrivé à produire une mangeoire à l’épreuve des ours.

Pour l’installer, il est préférable de l’appuyer contre un arbre et de la visser. Vous pouvez également ajouter dans la partie arrière, grâce à deux ouvertures prévues à cette fin, un câble d’acier avec cadenas.

La capacité d’emmagasinage de nourriture est de quatre poches d’appâts, comme des pommes, des carottes, du maïs, de la moulée ou toute autre chose du genre.

Des économies

Il est toutefois recommandé de se limiter à deux poches à la fois, afin d’éviter le gaspillage qui peut se produire si la température devient trop chaude. On estime que vous allez sauver 60 % sur l’achat de nourriture puisque la mangeoire ne sera ouverte que de jour.

La fabrication de cette mangeoire se fait en quantité limitée. Depuis quelques mois, c’est la compagnie DPE Distribution de Saint-Germain-de-Graham qui possède le brevet et la distribution. Pour vous procurer une mangeoire, vous devez communiquer directement avec eux au 819 395-2332 ou par courriel à servicedpe@na-os.com.