/entertainment/tv
Navigation

Amélie Paradis séduit les coachs de The Voice Kids

Amélie Paradis séduit les coachs de The Voice Kids
PHOTO COURTOISIE, TF1

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL – Quand Amélie Paradis a terminé son interprétation de Stone Cold, de Demi Lovato, lors de son audition à l’aveugle à The Voice Kids, diffusée à la télévision française vendredi dernier, les quatre coachs s’étaient retournés vers elle, émerveillés.

Chacun d’eux a eu des mots élogieux à l’égard de l’adolescente de Delson, en Montérégie. La chanteuse Jenifer a vanté sa voix et sa technique, «pures et authentiques», tandis qu’Amel Bent a souligné son mélange de force et de faiblesse se nourrissant mutuellement. Patrick Fiori et le rappeur Soprano sont même allés s’agenouiller devant Amélie pour la supplier de se joindre à leur équipe.

«J’étais vraiment sous le choc», relate Amélie, qui a célébré ses 14 ans le samedi 14 septembre.

Avec Amel

Émue devant tous ces compliments, celle-ci a choisi de poursuivre sa route dans l’émission avec Amel Bent.

«Parce qu’elle me ressemble plus que les autres coachs dans le timbre de voix et le style, et je trouve que ce qu’elle a dit était vraiment beau», précise la Québécoise.

Secret de production oblige, il est impossible, pour l’instant, de dévoiler jusqu’où se rendra Amélie Paradis dans l’aventure The Voice Kids, dont les épisodes ont été tournés il y a un an. Le rendez-vous télévisé, dont était inspiré celui de La Voix Junior chez nous, a entamé sa sixième saison sur TF1 à la fin août.

L’adolescente consent néanmoins à révéler que l’expérience lui a permis de nouer de nouvelles amitiés.

Un rêve

Amélie Paradis avait retenu l’attention de l’équipe de The Voice Kids une première fois lorsqu’elle avait huit ans, grâce à une vidéo d’elle interprétant My Heart Will Go On, de Céline Dion, qui avait circulé sur Internet.

On l’avait alors jugée trop jeune pour intégrer la compétition, mais les décideurs de The Voice Kids l’avaient gardée dans leur mire.

Elle a eu moins de chance avec l’édition québécoise du concept: non sélectionnée aux préauditions de La Voix Junior en 2016, elle a pu se présenter aux auditions à l’aveugle lors de la deuxième année, en 2017... mais fut stoppée dans son élan par une extinction de voix, qui l’a empêchée d’offrir son plein rendement.

Étudiante en troisième secondaire, Amélie Paradis cumule à son jeune curriculum vitae plusieurs concours renommés (Granby, Saint-Ambroise, etc.). Kevin Bazinet, lauréat de l’édition 2015 de La Voix, qu’elle a rencontré dans un événement du genre, l’a aidée à préparer ses auditions pour The Voice Kids.

«Je crois que j’ai commencé à chanter avant de parler», illustre Amélie Paradis, avançant avoir des «plans B et C», soit de devenir avocate ou psychologue, si son rêve d’être chanteuse devait ne pas se concrétiser.