/news/politics
Navigation

Jeunes sans-emploi: le ministre Boulet veut un portrait de la situation

Periode des questions
Photo d'archives, Simon Clark/Agence QMI Jean Boulet

Coup d'oeil sur cet article

Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale du Québec, Jean Boulet, veut comprendre pourquoi près de 120 000 jeunes de 15 à 29 ans ne sont ni à l’emploi ni aux études dans la province. Il s’apprête donc à commander un portrait de la situation.

Plus de 114 000 postes sont actuellement vacants au Québec, et on estime que les jeunes pourraient combler environ 54% des besoins en matière de main-d’œuvre au cours des 10 prochaines années.

«Plus que jamais, les jeunes sont l’un des meilleurs atouts pour contrer le phénomène de la rareté de la main-d’œuvre au Québec. Lorsqu’ils sont prêts à intégrer le marché du travail, il est essentiel de favoriser leur intégration durable», a déclaré Jean Boulet par voie de communiqué lundi.

C’est le Comité consultatif Jeunes et la Commission des partenaires du marché du travail (CPMT) qui ont été mandatés pour dresser ce portrait.

Cet exercice doit permettre notamment de mieux cerner les problématiques qui retiennent les jeunes loin du marché du travail et aussi proposer des actions pour favoriser leur insertion au marché du travail.

Attendu pour le 1er mars 2020, ce portrait doit permettre de mieux accompagner ces jeunes dans leurs démarches d’accès à l’emploi, précise-t-on.

Jean Boulet, qui est aussi député de Trois-Rivières, est en visite dans différentes régions du Québec pour rencontrer des partenaires du marché du travail aux prises avec des problèmes de recrutement et de rétention de la main-d’œuvre. Il était de passage à Chibougamau lundi.

Le taux de chômage au Québec a atteint au mois d’août un creux historique depuis 1976. Avec seulement 4,7% de la population active sans emploi, le Québec vit une pénurie de main-d’œuvre qui impacte de nombreux secteurs économiques.