/sports/soccer
Navigation

Le top 5 de la semaine en MLS

Le top 5 de la semaine en MLS
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Il reste maintenant trois semaines à la saison régulière en Major League Soccer (MLS) au moment où la course aux éliminatoires se corse.

La mauvaise nouvelle dans tout ça, c’est qu’il apparaît de plus en plus clair que l’Impact de Montréal ne sera pas de la compétition automnale. L’équipe s’est dégonflée pour une énième fois, samedi, lorsque la pire formation de la MLS était en ville.

Avec des matchs contre le Galaxy de Los Angeles, Atlanta United et les Red Bulls de New York encore au calendrier, les éliminatoires semblent bien lointaines. On voit mal l’Impact battre ces équipes après avoir échoué contre le FC Cincinnati (et tant d’autres clubs ordinaires cette saison), d’autant plus qu’il y a les deux matchs de la finale du Championnat canadien contre le Toronto FC au milieu de tout ça. Là également, les chances de succès sont réduites, parce que le TFC va bien ces temps-ci.

Les failles de l’organisation en matière de recrutement, du moins avant la mise en place de la structure unifiée avec le FC Bologne l’été dernier, auront eu raison de la saison 2019. Se fier essentiellement sur un joueur de 34 ans pour gagner, aussi bon soit-il, c’était risqué. Parce que lorsqu’un footballeur arrive à cet âge, les risques de blessure augmentent. C’est revenu mordre le derrière de l’Impact, et méchamment.

Ensuite, remplacer un attaquant qui ne marque pas, en Matteo Mancosu, par un attaquant qui marque encore moins en Maximiliano Urruti fut un échec. Enfin, Rémi Garde doit porter le blâme pour l’embauche d’Harry Novillo, mais avec un véritable service de recrutement derrière lui, l’entraîneur français n’aurait sans doute pas eu besoin de prendre un pari avec le joueur de 27 ans.

Au moins, les partisans de l’équipe, qui ont envie de lancer des chaises dans le mur ces jours-ci, peuvent se dire que le recrutement, justement, devrait s’améliorer dans les prochains mois avec l’arrivée d’un véritable directeur technique. L’embauche du recruteur de renom Walter Sabatini à Bologne devrait aussi porter ses fruits jusqu’à Montréal.

Rien n’arrête le NYC FC

Du côté des clubs qui vont bien, il faut lancer des fleurs au New York City FC, qui est en train de prendre le large au sommet de l’Association de l’Est à la suite de sa victoire contre les coriaces Earthquakes de San Jose. Cette victoire, il l’a obtenue sans l’attaquant Heber, blessé. Le Brésilien, passé un brin sous le radar, a été l’une des meilleures embauches de l’année.

Il faut aussi saluer le Fire de Chicago qui, après avoir giflé le FC Dallas samedi, se replace dans la course aux éliminatoires. Orlando, juste derrière, donne aussi des signes de vie. Ces deux clubs pourraient passer devant l’Impact, pour qui un classement final au 11e rang dans l’Est n’est pas à exclure.

Dans l’Ouest, c’est la cohue derrière le Los Angeles FC et ce sera sans doute le cas jusqu’à la toute fin. Soulignons l’immense victoire de 7 à 2 du Galaxy contre Kansas City, samedi soir, notamment grâce à un tour du chapeau de l’incontournable Zlatan Ibrahimovic.

Les Sounders et Minnesota United ont aussi arraché d’importantes victoires au cours du dernier weekend, tandis que les Timbers ont bêtement échappé un match à domicile aux mains de D.C. United. Mais il ne faut certainement pas compter Portland pour battu d’ici la fin de la saison.

Enfin, la course au soulier d’or, remis au plus prolifique buteur de la saison, se resserre drôlement avec le triplé d’«Ibra».

Non seulement ce sera serré jusqu’à la fin, mais en plus, Carlos Vela et Ibrahimovic pourraient trouver le moyen de battre le record de buts en une saison, 31, qui a été établi la saison dernière par Josef Martinez. Et tout ce beau monde doit encore jouer au moins trois matchs.

Et sur ce, voici le top 5 de la semaine en MLS :

Quintero propulse les «Loons»

Minnesota United continue d’être l’une des bonnes histoires de la saison. Dimanche, le Colombien Darwin Quintero s’est levé en marquant deux fois contre le Real Salt Lake. Le premier des deux buts n’était pas piqué des vers. Et que dire de la passe de Kevin Molino?

Qui est ce Luis Diaz?

Le Crew de Columbus a causé une bonne grosse surprise en allant l’emporter à Atlanta, samedi. Le but décisif, inscrit par le jeune milieu costaricain Luis Diaz, était un bijou.

Le coup de karaté de Lodeiro

Les Sounders avaient vraiment besoin de battre les Red Bulls. Cristian Roldan, Jordan Morris et Nico Lodeiro ont su unir leurs forces pour y arriver, notamment grâce à une belle pièce de jeu.

La classe de Nani

Il y a peu de joueurs, en MLS, qui possèdent une technique semblable à celle du Portugais Nani, qui a inscrit un filet de toute beauté dans un verdict nul de 3 à 3 absolument divertissant contre le Revolution de la Nouvelle-Angleterre.

Rien n’arrête Zlatan

Tel que mentionné plus haut, le Galaxy a découpé le Sporting, dimanche soir, spécialement en deuxième demie. Ibrahimovic a été au cœur des célébrations avec un nouveau triplé et une autre déclaration à l’emporte-pièce après le match.