/sports/hockey
Navigation

LNH: la paix syndicale jusqu’en 2022

LNH: la paix syndicale jusqu’en 2022
Photo d’archives

Coup d'oeil sur cet article

L’Association des joueurs de la Ligue nationale de hockey (AJLNH) a confirmé lundi son intention de ne pas rouvrir la convention collective, de sorte que celle-ci demeurera en vigueur jusqu’au 15 septembre 2022.

«Même si les joueurs ont des préoccupations vis-à-vis le présent contrat de travail, nous nous sommes mis d’accord avec la ligue pour travailler ensemble afin de régler ces enjeux. Il s’agit du moyen le plus approprié à cette fin et non pas de résilier l’entente», a commenté le président de l’AJLNH, Donald Fehr, sur le compte Twitter du syndicat. «Nous avons tenu des discussions avec le circuit relativement à une prolongation de la convention et on s’attend à ce que les pourparlers se poursuivent.»

«Nous sommes heureux de la décision de l’AJLNH de ne pas rouvrir la convention», a de son côté déclaré le commissaire Gary Bettman, également sur Twitter. «Nous continuerons de travailler avec l’Association au profit de tous les gens concernés, particulièrement nos partisans.»

La Ligue nationale ainsi que le syndicat négocient depuis plusieurs jours dans le but d’ajouter des amendements à la présente entente, qui pourrait être prolongée jusqu’en 2025 ou même 2026, selon le réseau TSN.

Parmi les changements que les joueurs aimeraient effectuer, on retrouve la clause en fidéicommis (escrow, en anglais), qui accapare une part importante de leur salaire pour assurer le partage des revenus avec les propriétaires.

Fehr a indiqué à quelques reprises que les discussions avec la ligue étaient cordiales, restant toutefois prudent quant à la possibilité d’en arriver à une entente.

Le syndicat aurait pu rouvrir l’entente et, dans un tel cas, celle-ci aurait pris fin le 15 septembre 2020.